Aller au contenu principal

Palmarès deuxième section

Période 2010-2011 : Sophie Lucas

"La MS-qPCR spécifique de FOXP3il: une méthode originale de biologie moléculaire permettant de mesurer l'impact de traitements expérimentaux visant à dépléter les lymphocytes T régulateurs afin d'améliorer l'efficacité clinique de vaccins thérapeutiques anti-tumoraux", présenté en réponse à la question "On demande des recherches montrant l'impact de la biologie moléculaire sur la médecine clinique"

Présentation par Mme Dominique Bron

Remise du Prix de la deuxième Section attribué au Dr Sophie LUCAS, lauréate, le 8 septembre 2012.

 

Le jury désigné par le Bureau de l’Académie pour attribuer le prix de la deuxième  Section de l’Académie royale de Médecine de Belgique était composé du Président, le Pr P.-P. Pastoret , le Pr B. Van den Eynde, le Pr Y. Beguin et Mme le Pr D. Bron.

A l’unanimité, il a été décidé d’attribuer ce Prix au Dr Sophie Lucas pour son travail intitulé :

« La MS-QPCR spécifique de FoxP3 i1 : une méthode originale de biologie moléculaire permettant de mesurer l’impact de traitements expérimentaux visant à quantifier les Treg afin d’améliorer l’efficacité clinique de la vaccinothérapie anti-tumorale ».

Le Dr. S. Lucas est diplômée docteur en médecine à l’UCL en 1994. Elle s’intéresse d’emblée à la recherche et en particulier à la recherche en  « immunologie du cancer »  dans le laboratoire du Pr Th. Boon.

Durant son doctorat, Sophie Lucas identifie six gènes spécifiques du tissu tumoral. L’un de ces gènes, MAGE-C2, de la famille « MAGE », code pour un peptide utilisé actuellement dans les vaccinations anti-tumorales. Les réponses sont encourageantes (jusqu’à 20 % de régressions tumorales) mais le facteur limitant est probablement le rôle suppresseur du microenvironnement tumoral.

Durant son post-doctorat, elle démontrera les propriétés anti-inflammatoires de l’IL-27 (apparenté à l’IL-12) dans le contexte de l’auto-immunité.

Depuis 2004, elle étudie les lymphocytes T régulateurs (Treg) et leurs effets sur la réponse immunitaire post-vaccinale. Elle étudie aussi le rôle du TGF-β comme cytokine immunosuppressive.  Le GARP est une protéine membranaire présente sur les T régulateurs qui sert de récepteur au TGF-β (forme latente). Cette protéine de surface pourrait contribuer à la production de TGF-β actif et ainsi être responsable de la mauvaise réponse vaccinale des patients cancéreux.  Leur nouvelle méthode de biologie moléculaire permet de quantifier les Treg sur base d’une modification épigénétique du gène FoxP3.

Ces travaux ont fait l’objet de plusieurs publications originales dans Cancer Research, Clinical Cancer Research, et PNAS.

Le jury a considéré que les travaux de Sophie Lucas ont un impact direct dans  l’immunothérapie du cancer, ce qui était l’objectif du prix de la deuxième Section de l’A.R.M.B.

En attribuant ce prix, nous tenons à récompenser une chercheuse qui, par la qualité de ses travaux de recherche en immunologie, a pu développer son propre laboratoire dans l’Institut de Duve et continuer la collaboration avec son laboratoire d’accueil (celui du Pr Th. Boon, actuellement dirigé par le Pr B. Van den Eynde à l’Institut Ludwig). 

Résumé de Mme Sophie Lucas (Lauréate du Prix de la deuxième Section 2010-2011)

 

Mes recherches portent sur une population de lymphocytes T appelés T régulateurs ou « Tregs ». Les Tregs exercent une action immunosuppressive. Une insuffisance de leur fonction pourrait causer des maladies auto-immunitaires, tandis qu’un excès pourrait contribuer au développement de cancers. L’implication des Tregs dans ces pathologies reste cependant difficile à évaluer, en raison d’une grande difficulté à dénombrer les Tregs dans les tissus humains. En effet, il n’existe à ce jour aucun marqueur protéique qui permette de distinguer sans ambiguïté les Tregs des autres types de lymphocytes T. Récemment, un marqueur moléculaire non protéique s’est révélé très spécifique des Tregs. Il s’agit d’une modification épigénétique du gène FOXP3, dont une région régulatrice est déméthylée dans les Tregs, mais méthylée dans les autres types de lymphocytes T. Dans le travail couronné ici, nous avons développé une technique de PCR quantitative spécifique de méthylation pour quantifier les allèles FOXP3 déméthylés et mesurer les proportions de Tregs dans des tissus humains. Nous avons utilisé cette technique sur des échantillons de sang de patients porteurs de mélanome, qui avaient reçu des vaccins anti-tumoraux combinés à des traitement visant à dépléter les Tregs. Nos résultats indiquent qu’aucun des traitements testés ne permet de diminuer significativement le nombre de Tregs circulants et suggèrent que d’autres traitements devront être développés.

Période 1998-1999 : Olivier Devuyst

"Sécrétion transépithéliale de chlorure: bases moléculaires et rôles potentiels dans la polykystose rénale autosomique dominante", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur les facteurs influençant la progression de l'insuffisance rénale dans une néphropathie héréditaire"

Période 1995-1996 : Pierre Maquet

"Etude du débit sanguin et du métabolisme cérébraux pendant le sommeil", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur le métabolisme et le débit sanguin cérébral au cours du sommeil"

Période 1992-1993 : Claude Tomberg

"Analyse approfondie de l'influence de la référence lors de l'enregistrement des potentiels évoqués somesthésiques chez l'homme", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur les électrodes de référence à utiliser dans l'analyse des potentiels évoqués somesthésiques chez l'homme"

Période 1989-1990 : Marc Renard, I. Blankoff, J. Chami, H. Dereppe, H. Chi Hoang, J. M. Giot, M. Dramaix et R. Bernard

"Etude de l'activité des systèmes sympathique et rénine-angiotensine à la phase aiguë de l'infarctus myocardique" et répondant à la question "On demande de nouvelles recherches sur le rôle du système rénine-angiotensine à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde"

Période 1986-1987 : Michel de Marneffe

"Electrophysiology of the normal sinus node", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches électrophysiologiques sur la fonction sinusale et la maladie du sinus"

Période 1983-1984 : Philippe Van Meerbeeck

"Nouvelles recherches sur la schizophrénie chez l'adolescent", présenté en réponse à la question " On demande de nouvelles recherches sur la schizophrénie chez l'adolescent"

Période 1980-1981 : Julien Mendlewicz et Jean-Jacques Vanderhaeghen

"Rôle des facteurs neurobiologiques dans le diagnostic et le traitement des syndromes dépressifs", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur le rôle des facteurs neurobiologiques dans le diagnostic et le traitement des états dépressifs"

"Découverte dans le système nerveux central et l'hypophyse, d'hormones peptidiques uniquement connues dans l'appareil digestif: les peptides de la famille gastrine-cholécystokinine", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur la localisation spécifique de peptides au niveau de neurones cérébraux"

Période 1977-1978 : Jean-Jacques Cassiman, Fred Van Leuven et Herman Van den Berghe

pour leur travail concernant l'anomalie qu'ils ont constatée dans la mucoviscidose, au niveau des complexes alpha 2 macroglobulines et protéases, travail présenté en réponse à la question "De nouvelles recherches sont demandées sur la mucoviscidose"

Période 1974-1975 : B.Nusgens-Richelle et Gilbert Vassart

"Contributionà l'étude de la calcification", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur les mécanismes de la calcification de l'os et des matières organiques"

"Biosynthèse de la thyroglobuline", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur le processus de synthèse de la thyroglobuline"

  pour son travail présenté en réponse à la question "On demande des nouvelles recherches sur la biosynthèse de la thyroglobuline"

Période 1970-1972 : Samuel Borenstein

"Contribution à l'étude des effets de l'ischémie sur la transmission neuro-musculaire dans la myasthénie humaine", présenté en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur les effets de l'ischémie sur la transmission neuro-musculaire de la myasthénie"

Période 1967-1969-1971 : Georges Franck

"Contribution à l'étude des échanges ioniques au niveau du système nerveux central in vitro", présenté en réponse à la question "On demande des recherches sur le métabolisme ionique au niveau du système nerveux"

Période 1964-1966 : Joseph J.Hoet

pour son mémoire déposé en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur le prédiabète de la gestation"

Période 1961-1963 : Ch.-M. Lapière

"Contribution à l'étude de la cicatrisation conjonctive",en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur les modifications du tissu conjonctif au cours des processus inflammatoires"

Période 1958-1960 : A.F. De Schaepdryver

"Experimentele bijdrage tot de kennis van sekretie en metabolisme der medullosurrenale hormonen", en réponse à la question "On demande une contribution clinique ou expérimentale à l'étude des sécrétions médullo-surrénales"

Période 1955-1957 : Y. Bounameaux

pour son mémoire "Recherches sur l'emplaquettement des surfaces étrangères et sur la coagulation sanguine", en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur les phénomènes de surface dont dépendent l'hémostase spontanée, la coagulation sanguine et l'épuration du torrent circulatoire"

Période 1952-1954 : Henry Van Cauwenberge et Jean Lecomte

"Introduction à l'étude, chez l'animal, du déterminisme des propriétés anti-inflammatoires du salicylate", en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur les médicaments anti-inflammatoires"

Période 1946-1948 : A.Dereymaeker

pour son étude anatomo-pathologique proposée en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches sur les ictères"

Période 1943-1945 : De Somer et J. Van den Broucke

pour leur travail déposé en réponse à la question "On demande de nouvelles recherches concernant le mécanisme de l'anémie des nouveau-nés"

Période 1927-1929 : Brull

"Polyurie expérimentale", en réponse à la question "On demande une contribution expérimentale à l'étude de la physio-pathologie du rein"

Période 1910-1912 : Bersou

pour son travail présenté en réponse à la demande suivante:"D'établir par des recherches expérimentales les modifications que les injections d'alcool faites dans les troncs des nerfs déterminent dans la partie périphérique et la partie centrale"

Période 1908-1909 : G. Debaisieux

pour son travail présenté en réponse à la question "On demande des recherches expérimentales et cliniques sur l'étiologie du carcinome épithélial"

Période 1905-1906 : Arthur Falloise

pour son travail présenté en réponse à la demande suivante: "Faire l'étude des poisons normaux (toxines) de l'intestin chez l'homme du point de vue de la pathogénie et déterminer les moyens de défense de l'organisme contre ces poisons"

Période 1901-1902 : Georges Joannovics

Période 1893-1895 : Crocq fils

pour son travail présenté en réponse à la demande suivante: "Faire l'étude pathogénique et clinique des névroses traumatiques"

Période 1886-1887 : François Scohy et Henri Lantener

Période 1884-1885 : Ferrant, Léon Fredericq et Deffernez

pour les ouvrages qu'ils ont présentés en réponse à la demande suivante: "De l'action physiologique des soustractions sanguines tant locales que générales; indications et contre-indications dans le traitement des maladies"