Aller au contenu principal

Palmarès

Année 2017: Cassandre Yip

"Implication de la MT4-MMP dans la progression tumorale des cancers du sein triple négatifs".

Année 2016: Alexandra Gatin

 "Comment le médecin généraliste réagit-il face à une demande d'euthanasie? Étude qualitative en province du Luxembourg-Belgique".

Année 2013: Julian Leprince

"Interactions between immune system and mesenchymal stem cells in dental pulp and periapical tissues"

PRÉSENTATION DE M. LE Dr J. LEPRINCE,

 par

J. FRÜHLING, Secrétaire perpétuel honoraire

Le jury a été constitué par les Professeurs Y. Beguin, Mme D. Bron et M. P. Scalliet, en tant que membres, et par le Professeur J. Frühling en tant que rapporteur.

Deux travaux ont été soumis à l’ARMB dans le cadre du prix : d’une part, le travail « Analyse des besoins en matière de garde à domicile dans les situations de soins palliatifs », par le Dr Christiane Duchesnes, et coll. (Vögeli O., Massart V., Denoël Ph., Ketterer F.) et, d’autre part, par le Dr Julian Leprince, une copie d’un article de revue publié en 2012 dans l’International Endodontic Journal, intitulé « Interactions between immune system and mesenchymal stem cells in dental pulp and periapical tissues », dont il est 1er auteur. Cette publication est par ailleurs accompagnée d’une lettre d’introduction instructive et lucide.

Le travail présenté par Monsieur Leprince confirme les éléments de son CV et présente un concept innovateur dans le traitement des pathologies relevant de la sous-spécialité d’endodontologie. L’article soumis résume les travaux du candidat au sujet des interactions entre le système immunologique et les cellules souches mésenchymales dans la pulpe dentaire et les ouvertures thérapeutiques possibles dues à l’application de ces techniques modernes innovantes. Il s’agit résolument d’une ouverture prometteuse dans une pathologie jusqu’à maintenant, autant que le jury puisse en juger, négligée.

Tenant compte de l’analyse succincte mais critique des travaux soumis, le jury propose unanimement l’attribution du Prix Jeanne et Marie François pour l’exercice 2013 à Monsieur Julian Leprince (UCL), licencié en sciences dentaires et PhD in dental material.

INTERACTIONS BETWEEN IMMUNE SYSTEM AND MESENCHYMAL STEM CELLS IN DENTAL PULP AND PERIAPICAL TISSUES

par M. le Dr Julian LEPRINCE (UCL)

In the 2004 WHO’s report, dental decay was reported as the most widespread disease in the world. Hence, the need for treatments remains important. Dental caries have two main adverse consequences: first, the damage of hard tooth structure, affecting masticatory function and aesthetics, and second the induction of an inflammation reaction in the dental pulp, which can cause intense pain, and lead to pulp necrosis, to periapical inflammation and bone destruction, and eventually to tooth loss. In order to avoid the latter, endodontic treatment is needed to disinfect the content of tooth chamber and canals, and obturate the empty spaces by an inert material to provide a hermetic seal and prevent reinfection. There are numerous reasons to maintain or regenerate the dental pulp vitality, including the immunoprotection against bacterial leakage, the ability to generate new dentin, the detection of pathogenic stimuli by an immunocompetent, the potential reduction of treatment costs (for patient and/or social security), the higher proprioception and better protective reflexes, or potentially, the improvement of healing of periapical lesions by modifying the balance between chronic inflammation and repair events.

In that respect, the recent isolation and characterization of mesenchymal stem cells (MSCs) in dental tissues constitutes a major step forward in the development of new treatment strategies. MSCs are essential for dental pulp repair and the success of regenerative endodontic procedures. It is important to understand that immune cells and cytokines can affect stem cell function, which can impact their healing potential. On the other hand, stem cells are immunoprivileged and have the ability to modulate immune and inflammatory responses, which can be utilized to improve treatments outcome. This review addresses both aspects of this interaction and suggests that any change on both sides can tip the balance in favour of either persistence of inflammation or healing. Finally, the therapeutic relevance of the interaction between MSCs and immune system relative to current treatments is discussed, and future research and treatment perspectives are suggested.

Beyond the mere description of the elements at play in pulp and periapical pathoses, this review paper constitutes a starting point of new research avenues and clinical strategies in the field of endodontics. This discipline is indeed too often dominated by a technical approach, leaving aside the biological aspects of inflammation resolution and healing processes. Hence, our research group intends to move forward and develop new research and clinical strategies, first by developing innovative bioactive materials to promote cell homing, and by the study of dental stem cells behavior and their application in regenerative dentistry and medicine. 

Année 2011: Raphaël Olszewski

"Three-dimensional rapid prototyping models in craniomaxillofacial surgery: systematic review and new clinical applications".

PRÉSENTATION DE M. le Dr R. OLSZEWSKI

par W.J. MALAISSE, membre titulaire

Monsieur le Secrétaire perpétuel,

Chers Collègues,

Mesdames et Messieurs,

Les membres du jury du Prix Jeanne et Marie François 2011 étaient les Professeurs Christian Delloye, Georges Fillet, Martine Piccart et Pierre Scaillet, ainsi que votre serviteur en tant que reporteur et Président. Selon le programme des concours, le Prix annuel Jeanne et Marie François est accordé aux meilleurs travaux en langue française ou anglaise sur la stomatologie ou la médecine générale. En 2011, trois candidatures furent reçues, à savoir celles de Raphaël Olszewski, Marie-Thérèse Genot et Michèle Seil. La proposition du jury fut d’attribuer le Prix au Professeur Raphaël Olszewski, ainsi qu’une médaille, tant au Docteur Marie-Thérèse Genot qu’au Docteur Michèle Seil.

Le Professeur Raphaël Olszewski, âgé de 40 ans, est Chargé de Cours clinique et Chef de Clinique adjoint dans le Service de Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale aux Cliniques universitaires Saint-Luc de l’Université catholique de Louvain. Le jury a estimé que son travail intitulé “Three-dimensional rapid prototyping models in cranio-maxillofacial surgery: systematic review and new clinical applications” méritait l’attribution du Prix Jeanne et Marie François 2011. Le document présenté par ce candidat et rédigé en anglais comporte une revue bibliographique extensive et l’étude originale de trois cas cliniques, respectivement de reconstruction du plancher orbitaire, de génioplastie et d’ostéotomie cranio-faciale. Ce travail bien structuré a donné lieu à quatre publications dont le candidat est le premier auteur et qui sont parues dans des revues internationales.

Three-dimensional rapid prototyping models in craniomaxillofacial surgery: systematic review and new clinical applications

Résumé

Nous avons réalisé une revue systématique des applications cliniques des modèles physiques tridimensionnels (3D) obtenus par les technologies de prototypage rapide (PR) en chirurgie crânio-maxillo-faciale (CMF). Nous avons également présenté trois applications nouvelles issues des technologies PR en chirurgie CMF. L’étude a été réalisée par un observateur au départ de Pubmed (Medline). 534 articles furent sélectionnés après la lecture du titre et abstract. Après lecture complète, 99 articles furent retenus pour cette revue. Les quatre principales technologies utilisés pour des applications en chirurgie CMF sont la stéréolithographie, le PR par frittage laser sélectif, l’impression 3D, et le PR par dépôt de fil. L’utilisation des modèles physiques par technique PR recouvre la majorité des domaines de la chirurgie CMF à savoir la chirurgie reconstructrice, orthognathique, temporo-mandibulaire, les malformations crânio-faciales, les cranioplasties et l’implantologie. Cependant, dû au coût élevé des modèles 3D et des machines, du fait de la toxicité de la matière première, et de la nécessité de la collaboration avec une équipe multidisciplinaire, l’utilisation de ces modèles 3D est réservée aux cas complexes et aux milieux universitaires. La recherche devrait être focalisée sur le développement de technologies de PR écologiques, avec un coût abordable, tout en préservant une précision compatible avec une utilisation en clinique humaine.

"Démonstration de l'efficacité du laser de basse énergie pour la prévention et le traitement des mucites causées par la radiothérapie et/ou la chimiothérapie anticancéreuses"

PRÉSENTATION DE Mme le Dr M.-Th. GENOT

par W. J. MALAISSE, membre titulaire

Le dossier soumis par le Docteur Marie-Thérèse Genot, responsable de l’Unité thérapeutique des mucites à l’Institut Jules Bordet, comporte essentiellement deux articles dont elle est le premier auteur et publiés en anglais respectivement en 2005dans Current Opinion in Oncology et en 2008 in Support Care Cancer, ces articles étant accompagnés d’une brève introduction et de quelques pages de conclusions rédigées en français. Le Jury a estimé que ce travail relatif à la prévention et le traitement des mucites induites par les thérapies anticancéreuses ne pouvait être sous-estimé, notamment en raison de son impact potentiel sur la qualité de vie des patients concernés.

"Contribution à l'étude des réponses cellulaires à l'activation de récepteurs purinergiques ionotropes dans les glandes salivaires et les macrophages de souris"

PRÉSENTATION DE Mme le Dr M. SEIL

par W. J. MALAISSE, membre titulaire

Enfin, le Docteur Michèle Seil, Assistante à la Faculté de Pharmacie de l’Université libre de Bruxelles et âgée seulement de 31 ans, avait soumis sa thèse de doctorat déposée en 2011 et intitulée «Contribution à l’étude des réponses cellulaires secondaires à l’activation des récepteurs purinergiques inotropes dans les glandes salivaires et les macrophages de souris». Ce mémoire rédigé en français comporte 216 pages, la candidate étant également premier auteur de sept publications originales parues dans des revues de qualité internationale telles que Biochimica et Biophysica Acta. Le Jury a estimé que ce travail original et volumineux et ces publications méritaient aussi l’attribution d’une médaille de l’Académie. Je vous remercie pour votre attention.

Année 2006 : Corentin Duyver, Didier Moulin, M.Dominique Pestiaux et Franz Philippart

"Des certificats médicaux. Loi, déontologie et pratique"

Présentation de Corentin Duyver, Didier Moulin, M.Dominique Pestiaux et Franz Philippart 

par S. Louryan, membre ordinaire

 

Le jury était composé des Professeurs S. Louryan (Président), A. André, J. Fissette, G. Rorive et J. Frühling.

Le travail couronné par le jury est rédigé par les Docteurs Corentin Duyver, Didier Moulin, Dominique Pestiaux et Franz Philippart (U.C.L.) et intitulé: " Des certificats médicaux. Loi, déontologie et pratique". Louvain-la-Neuve, 2006, Presses Universitaires de Louvain, 572 pages.

Cet ouvrage de référence traite pratiquement tous les aspetcs médicaux, légaux, déontologiques et technniques qui pourraient survenir lors de l'établissement d'un certificat médical quelconque.

Etant donné l'évolution de notre société post-moderne, caractérisée entre autres par un "juridisme envahissant" de plus en plus répandu, nos confrères sur le terrain sont pratiquement confrontés chaque jour avec l'obligation d'établir l'un ou l'autre certificat. On peut donc dire que pour la majorité des 45.000 médcins belges, même pour ceux qui ne pratiquent pas la médecine curative, ce livre constitue une référence utile, voire obligatoire. Il devrait figurer sur le bureau de tous les praticicens mais demanderait cependant une actualisation régulière.

L'ouvrage repose sur des considérations juridiques, jurisprudentielles et éthiques, et ne constitue cependant pas une oeuvre scientifique au sens habituel du terme. Toutefois, il s'agit d'un ouvrage à large diffusion que chaque médecin concerné peut se procurer auprès des Presses de l'U.C.L. Ce livre vient bien à son heure, et son opportunité, de même que sa grande qualité, justifinet largement aux yeux du jury l'octroi du Prix Jeanne et Marie François.

Année 2004: Cécile Bolly

 "L'éthique en Médecine générale: entre deux dimensions, trois pôles et quatre temps"

Année 1997 : Jean-Paul Dehaye

"Contribution à l'étude de nouveaux agonistes de la phase acinaire et de la phase ductale des sécrétions exocrines"

Année 1995: Philippe Courtois

"Contrôle des peroxydases buccales par une NADH-hypothiocyanite-oxydoréductase bactérienne".