Aller au contenu principal

Membre

BEGIN Louis Jacques

Membre étranger

3e Section

Lieu de naissance : Liège
Date de naissance : 02/11/1793
Lieu de décès : Gorriquer (France)
Date de décès : 13/04/1859
  • Spécialité : chirurgie
  • Affiliation principale : Médecin militaire, professeur à l'université de Strasbourg;
  • Honorariat : 29/10/1842
Notice biographique :

(Notice Gallez)

Begin entra en 1812 comme chirurgien sous-aide à l'armée; participa de 1812 à 1815 aux campagnes de Russie, d'Allemagne, de France, dans les ambulances de la garde impériale; entra en 1816 à l'Hôpital d'instruction de Strasbourg, plus tard au Val-de-Grâce à Paris, ou il se distingua par plusieurs prix; en 1819, il devenait aide-major et fut envoyé en cette qualité en 1822 à l'Hôpital de Metz; entretemps, il s'était déjà signalé par plusieurs publications relatives aux doctrines de Broussais; de 1823 à 1842, il rédige le Recueil de mémoirs de médecine, de chirurgie et de pharmacie militaires, où il publie une foule d'articles originaux; en même temps, il collaborait à d'autres revues médicales et faisait paraître un traité de physiologie pathologique, les nouveaux éléments de chirurgie et de médecine opératoires, une traduction du traité des maladies des yeux de Scarpa, un traité de la taille, etc.; il donna des articles aux dictionnaire abrégé des sciences médicales, au dictionnaire de médecine et de chirurgie pratiques, etc.; en 1832, Begin est chirurgien-major; en 1836, chirurgien principal; en 1842, membre adjoint des conseils de santé; en 1842 également, il remplace Larrey comme chirurgien inspecteur; en 1852, président du Conseil de santé de l'Armée et 1857, atteint par la limite d'âge, il prend sa retraite; sa carrière professoral n'est pas moins active que sa carrière militaire; en 1821, à Metz, Begin donne des cours privé; en 1832, il était démonstrateur à l'Hôpital d'intruction de Strasbourg; en 1835, il est nommé titulaire de la chaire nouvellement créée de clinique chirurgicale et de médecine opératoire à la Faculté de Strasbourg, qu'il abandonne en 1840 pour venir à Paris au Val-de-Grâce. (Biogr. Lexicon, I, 367)

Depuis 1900, un hôpital militaire porte son nom en région parisienne

← Retour à la liste des membres