Aller au contenu principal

Prix Noubar Boyadjian de pathologie cardiaque

Historique

 

Par testament déposé devant notaire en juillet 2015, Madame Micheline Évrard, veuve du cardiologue Noubar Boyadjian, léguait à l'Académie, 10% de ses avoirs financiers en vue de constituer un prix "Boyadjian". Il y est stipulé que "Les lauréats de ce prix seront des auteurs de nationalité belge. Ce prix récompensera des travaux en langue française ou anglaise ayant pour objet une étude clinique ou un travail de recherche dans le domaine de la pathologie cardiaque. Ce prix sera décerné à une fréquence d'au moins tous les deux ans et pour une durée minimum de 10 ans".

En sa séance du 25 février 2021, le Bureau a appris la réception du legs.

Objet

 

Ce prix biennal récompense un travail, en langue française ou anglaise, ayant pour objet une étude clinique ou un travail de recherche dans le domaine de la pathologie cardiaque.

(Clôture le 10 janvier 2022 - Prix : 10.000,- €)