Aller au contenu principal

2021 -


2021

derniers avis parus

Health experts call for a pan-European approach to shortages of medicines

More details on the four points outlined above can be found in the Federation of European Academies of MedicinesStatement on Shortages of Medicines which is available here.

Read the French version of the press release.

(juillet) Avis commun sur la vaccination obligatoire du personnel soignant contre le SARS-CoV-2 (texte complet de l'avis)

« Réagir maintenant pour limiter une nouvelle vague annoncée au variant Delta »

L’épidémie actuelle est, et va être, essentiellement associée au variant Delta (lignage B.1.617.2) qui a un niveau de transmission nettement plus élevé que le variant Alpha (lignage B.1.1.7). Cela implique donc d’avoir une réponse vaccinale optimale pour assurer un maximum d’efficacité vis-à-vis de ce variant Delta. Il faut rappeler qu’après une seule injection de vaccin ARNm ou d’AstraZeneca, la protection contre le variant Delta est insuffisante.

Au niveau biologique, les titres d’anticorps anti-S sont très élevés dès J7 (après soit la seconde injection soit une seule injection lorsque la personne a fait un COVID). On doit rappeler qu’on ne connait pas actuellement de bonne corrélation niveau d’anticorps/protection.

Au total, l’Académie considère que le schéma vaccinal peut-être considéré comme complet dès le septième jour après la dernière dose (soit la seconde injection soit une seule injection lorsque la personne a fait un COVID) pour les vaccins ARNm ou AstraZeneca.

L’Académie royale de Médecine de Belgique rappelle que cette quatrième vague va avoir des conséquences particulièrement marquées dans les populations vivant avec des niveaux socio-économiques défavorisés. Elle rappelle l’importance qu’elle attache aux droits régissant les libertés individuelles. Elle déplore que certaines dispositions proposées soit de nature à limiter certaines libertés individuelles mais ces mesures permettront de conserver une plus grande liberté pour le plus grand monde. L’Académie royale de Médecine de Belgique considère donc que ces propositions sont de nature proportionnée à la réponse à la crise sanitaire en cet été 2021.

Et en pratique ?

Les Académies recommandent comme le comité de concertation de :

  • comptabiliser soigneusement les taux de vaccination, dans toutes les catégories de public et de professionnels, y compris ceux de la santé;
  • renforcer la concertation avec les groupes professionnels afin de sensibiliser encore davantage les prestataires de soins de santé, aux bénéfices de la vaccination, pour eux-mêmes et les patients qu’ils soignent. Elles encouragent des initiatives de sensibilisation, formation, information destinées à viser les publics cibles, parmi lesquels mais pas exclusivement, les personnels de santé;
  • donner aux professionnels de la santé non encore vaccinés la possibilité de le faire;
  • prendre les initiatives nécessaires pour rendre publics les taux de vaccination par établissement;
  • en dernier recours, envisager la vaccination obligatoire comme un instrument et, à cette fin, préparer le contexte réglementaire, définir le concept de prestataire de soins, des banques de données sur lesquelles repose l’identification des prestataires de soins, et des réaffectations à appliquer en cas de non-respect de l'obligation.