Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Dominique Lison

RISQUES TOXICOLOGIQUES DES NANOMATÉRIAUX  

par  D. LISON (U.C.L.), membre ordinaire.        

Les nanomatériaux manufacturés (NM) possèdent des propriétés physico-chimiques exceptionnelles qui permettent le développement d’applications innovantes dans de nombreux domaines industriels, y compris l’alimentation et les sciences biomédicales. Ces mêmes propriétés constituent toutefois une source d’inquiétude en termes de toxicité ;  on avance ainsi souvent la taille des NM (<100 nm) qui leur permet de franchir certaines barrières tissulaires et cellulaires ainsi que leur très grande réactivité de surface. Les similitudes apparentes entre ces NM et les particules ultrafines de l’air ambiant, responsables de manifestations respiratoires et cardio-vasculaires, supportent également les craintes quant à la toxicité des NM. De nombreux effort ont été consentis au cours des dix dernières années pour étudier la toxicité de ces NM. Nous nous arrêterons un moment sur le caractère apparemment spécifique de ces potentielles manifestations de toxicité. Ensuite, nous parcourrons deux exemples de recherche expérimentale menée dans notre laboratoire, portant sur les nanotubes de carbone (in vivo) et les nanosilices (in vitro). Nous terminerons par quelques  réflexions sur les modalités de gestion de la recherche portant sur un risque émergeant.

_________________________