Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Shibeshih Belachew

 

FROM PLAQUES TO CAPTURING THE BROAD SPECTRUM OF CLINICAL DISABILITY 

 

par le Pr S. BELACHEW (C.H.U. – Liège), invité.         

Galilée écrivait déjà en 1610, au sujet de la « Nouvelle science », qu'elle devait s'occuper de « mesurer tout ce qui peut se mesurer et rendre mesurable ce qui ne peut l'être directement ». On ne peut mesurer que des variations et encore, comme le soulignait parfaitement Galilée, seulement les unes par rapport aux autres. La clinimétrie de la sclérose en plaques (SEP) qui est l’objet de nos recherches actuelles mesure le patient par rapport à lui-même au fil du temps et doit prendre en considération toutes les activités susceptibles d’être mesurées. Parmi tous les mouvements volontaires, un des plus spécifiques à l’espèce humaine et le plus menacé dans la SEP est la marche bipède. Dans notre travail, nous tentons d’enrichir l’arsenal des outils de mesure de la limitation et de l’instabilité de la marche au cours de l’effort.

L’implémentation de cette nouvelle sémiologie neurologique « quantitative » appliquée à la marche peut révolutionner le suivi longitudinal d’affections neurologiques chroniques invalidantes au cours desquelles les modifications des symptômes moteurs, qu’elles soient péjoratives ou favorables, sont  lentes et insidieuses. Les formes dites progressives primaires et secondaires de SEP représentent 35-40% des patients et ne bénéficient actuellement d’aucun traitement faute d’outil sensible et spécifique de mesure de la fatigabilité et de l’ataxie locomotrice. Nos travaux apportent en la matière des solutions susceptibles d’étendre le registre de la recherche thérapeutique de demain.

___________________________

Ont pris part à la discussion les Professeurs A. Scheen, G. Casimir et J. Brotchi.

Cette conférence a fait l'objet d'une publication en anglais dans les Proceedings of the Belgian Royal Academies of Medicine (PROBRAM)