Académie royale de Médecine de Belgique

|

Irène JOLIOT-CURIE

Prix Nobel de chimie pour 1935 (la présentation, son discours)

Née à Paris (France) le 12 septembre 1897.

Elue Correspondant étranger le 26 novembre 1938. 

Professeur à la Sorbonne.

Spécialité : Radioactivité naturelle et artificielle.

Décédée à Paris (France) le 16 mars 1956.

Notice par R. Bruynoghe le 28 avril 1956 (Bulletin). 

Elle s'inscrit à la Faculté des Sciences de Paris après avoir passé son baccalauréat en 1914 mais pendant la guerre, elle travailla aux côtés de sa mère dans le service radiographique. Après l'armistice, elle entra à l'Institut Radium où elle travailla comme préparatrice de Mme Curie et où elle suivit les cours de radiologie. En 1920, elle obtint sa licence ès sciences, mathématique et physique et en 1921, elle travailla en tant que préparatrice à la Sorbonne. Ses recherches sur les rayons alpha du polonium lui valent en 1925, le grade de Docteur ès Sciences. A cette époque elle rencontra Frédéric Joliot, alors assistant au laboratoire Curie. Ils se marièrent et désormais, travaillèrent ensemble. Elle devint Sous-secrétaire d'Etat à la Recherche Scientifique en 1936. Puis, durant la guerre, Les Joliot-Curie participèrent à la résistance et fabriquèrent dans leurs laboratoires des explosifs pour le maquis. Elle du alors se réfugier en Suisse avec ses deux enfants, tandis que son mari entra dans la vie clandestine. En 1947, elle fut nommé Directrice du laboratoire de radium, Professeur titulaire à la Sorbonne et ensuite, Commissaire à l'Energie atomique.