Académie royale de Médecine de Belgique

|

Charles-Henri CHALANT

Né à Bruxelles le 2 juin 1926. 

Elu Correspondant régnicole le 27 juin 1970.

Membre titulaire le 22 mai 1976.

Membre honoraire le 13 juin 2008.

Professeur à l'université catholique de Louvain.

Spécialité : chirurgie cardiovasculaire.

Rappel de sa carrière à l'annonce de son décès à l'UCL

Mesdames, Messieurs, Cher·e·s Collègues, Nous avons le regret de vous faire part du décès, le 14 juillet 2017, du Professeur émérite Charles-Henri Chalant, ancien Chef du Service de Chirurgie Cardiovasculaire et Thoracique de l’UCL à Louvain et Woluwé.

Diplômé de l’Université catholique de Louvain en 1953, il développe la chirurgie vasculaire dans le service du Professeur Morelle avant de s’orienter, à partir de 1959 vers la chirurgie cardiaque dans le service du Professeur Dubost à Paris, à l’hôpital Broussais.

Dès 1960, alors que la chirurgie sous circulation extracorporelle est apparue en 1953, il complète aux côtés du Professeur Brom à Leiden, sa  formation de chirurgien cardiaque, parallèlement à un programme de chirurgie expérimentale.

Pionnier de la chirurgie cardiaque et en particulier de la chirurgie congénitale, il développe dès 1961, en collaboration avec les Professeurs Krémer et Vliers, un service de Chirurgie Cardio-Vasculaire et Thoracique à Hérent.

Précurseur en tout, il réalise en octobre 1967, une première  transplantation animale et publie de nombreux articles sur « la protection myocardique durant la transplantation » et  « l’homotransplantation isotopique du cœur animal ». Son sens éthique aigu ne lui fera franchir le pas de la transplantation humaine qu’en  mars 1985, confiant dans l’apport thérapeutique des immunosuppresseurs, essentiels à sa réussite.

Fondateur du service de Chirurgie Cardiaque de l’Université de Milan, son grand humanisme et sa profonde humanité le font naturellement se tourner vers les plus démunis, à Kinshasa dès 1966 ainsi qu’en Bolivie en 1968,  où il crée avec le Professeur Krémer, le « Centro Chirurgica Belga-Boliviano ». Premier centre à réaliser des interventions cardiaques à 2.500 m d’altitude et toujours opérationnel aujourd’hui, enfin au  Chili, dès 1986. Dans chacun de ces pays, il a assuré la formation des équipes médico-chirurgicales en leurs offrant des stages au sein de notre Université.

Durant toute sa carrière, il n’aura de cesse de transmettre son savoir à ses élèves et nombreux sont ceux qui lui sont redevables de ses grandes qualités didactiques. Soucieux de bien faire et d’une grande amabilité, il avait un grand respect pour le personnel infirmier et administratif.

Doté d’un profond  sens de l’humour, il faisait preuve d’une rigueur scientifique et chirurgicale exemplaire ainsi que d’une noblesse de conduite qui lui conféraient une aura rayonnante sur tous ses proches.

La cérémonie religieuse aura lieu en l’église Notre-Dame de Dion-Le-Mont, le mercredi 19 juillet à 11h.

Jean Rubay                                                                                                  Jacques Melin