Académie royale de Médecine de Belgique

|

Roland BERNARD

(Marcel)

Né à Saint-Gilles le 02 mars 1929.

Elu membre correspondant régnicole le 23 mai 1992.

Membre titulaire le 29 novembre 1997.

Membre honoraire le 13 juin 2008.

Décédé le 18 juin à Anderlecht 2017.

Docteur en Médecine 1954 et Licencié en cardiologie 1958 ULB ; formation à l'Institut de Cardiologie de Mexico, à la Mayo Clinic et au PeterBent  Brigham de Boston. Agrégé de l'enseignement supérieur 1974. Chargé de cours à l'ULB. Il a été chef de la Clinique cardiologique à l’Hôpital universitaire St.-Pierre, président du conseil médical de l’Hôpital universitaire St-Pierre, chargé de cours de Pharmacologie clinique, des soins intensifs cardiologiques, des exercices d’Electrocardiographie et du cours théorique d’Electrocardiographie.  Licence spéciale en Cardiologie de l’Université libre de Bruxelles, il est aussi titulaire du cours d’Electrocardiographie pour généralistes. Il est l’auteur de près de 300 publications parues dans des revues du premier ordre et de plusieurs livres. Il est président du comité scientifique consultatif de la « Ligue cardiologique belge », président de la fondation de Loïcq, président de la fondation Bekales. Il est membre de la commission « Recherche clinique » du Fonds national de la recherche scientifique. Il est aussi membre de l’Editorial Board des Acta Cardiologica et de Cardiovascular Diseases and Cardiovascular Surgery (Excerpta Medica, Amsterdam). Il est un conseiller très écouté de l’Organisation mondiale de la Santé. Il a organisé de très nombreuses réunions scientifiques et a fait d’innombrables conférences dans des universités étrangères, européennes, américaines, etc… Il a donné à l’ « unité de soins coronaires » à l’Université libre de Bruxelles une renommée internationale. Parmi ses livres, citons : « La surveillance des arythmies en temps réel à l’aide de l’ordinateur », « L’infirmière et l’infarctus du myocarde », « Exercices d’électro-cardiographie », « Le traitement médical de l’insuffisance cardiaque ».