Académie royale de Médecine de Belgique

|

Petite visite du bâtiment actuel

Vestibule © Photo Régie des Bâtiments

 

ENTRÉE ET ESCALIER D'APPARAT

Le Palais, bâti sur un plan rectangulaire, comporte deux vestibules d'entrée carrossables identiques (un au nord et un au sud). Ils sont bordés chacun de seize colonnes doriques, et abritent de nombreux bustes d’académiciens.
Le vestibule sud donne accès à l'escalier d'apparat qui mène seulement au premier étage, où se situent les salles de réception. Cet escalier, apparenté à l'escalier des Ambassadeurs de Versailles, est éclairé par un lanterneau percé dans une coupole décorée de caissons stuqués et dorés, elle-même soutenue par des colonnes corinthiennes.

 

Escalier d'apparat © Bastin & Evrard

 

LA SALLE DU TRÔNE OU SALLE DE BAL

Située au centre du premier étage, la salle du trône se développe sur deux étages, captant ainsi la lumière naturelle par une verrière ouverte sur le toit. Certaines pièces du second étage, actuellement des bureaux, donnent ainsi sur une galerie plongeant sur la salle de bal. Une abside au nord de la salle comportait le trône princier, et, aujourd'hui toujours visible, la date 1828 d'achèvement de la construction, inscrite dans le superbe parquet en chêne et palissandre. Si de nos jours, les murs de la salle sont recouverts de plaques de marbre gris de Sainte-Anne, celles-ci étaient à l'origine en marbre blanc de Carrare.

 

Salle du Trône ou salle de bal © Bastin & Evrard

 

 

LA SALLE DES MARBRES

Cette salle était sans doute utilisée pour les banquets et abritait certains chefs d'œuvre de la collection du Prince (Rubens, Jordaens, Van Dijck,...). Son remarquable parquet en bois de palissandre et d'amarante, ses murs lambrissés de marbre rouge fleury des carrières de Beaumont, son plafond voûté dans sa partie centrale, décorée de caissons en stuc blanc et doré, dont les tympans sont ornés d'anges musiciens, œuvres du sculpteur brugeois Jean Calloigne (1775-1830), en font une des plus fastueuses salles du Palais.

 

Salle des marbres © Bastin & Evrard