Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Arnaud Marchant


DÉTERMINANTS MATERNELS DE L’IMMUNITÉ DE L’ENFANT ET PRÉVENTION DES INFECTIONS EN DÉBUT DE VIE  

par Arnaud MARCHANT (Institut d’Immunologie Médicale, ULB), invité.

La transmission de l’immunité de la mère à l’enfant est un phénomène extrêmement conservé au travers des espèces. Son origine remonte probablement à celle du système immunitaire. Parmi les médiateurs de l’immunité transmise via le placenta ou le lait maternel, les anticorps sont les plus connus. Nous découvrons aujourd’hui qu’au-delà des anticorps, de nombreux autres médiateurs maternels contribuent aux défenses contre les infections en début de vie et au développement du système immunitaire du jeune enfant. Nous découvrons également que les modifications du système immunitaire induites par la grossesse sont non seulement indispensables pour la survie du fœtus mais semblent également adaptées aux besoins du jeune enfant pour contrôler les agents infectieux. Ces découvertes nous amènent à concevoir l’immunité de la mère et de l’enfant comme celle d’une dyade et la santé immunitaire de la maman comme un déterminant majeur de la santé immunitaire du jeune enfant. Les altérations du système immunitaire de la maman, causées notamment par les infections chroniques, compromettent la capacité du jeune enfant à se défendre contre les infections. Les mécanismes impliqués ne sont pas encore bien compris mais incluent probablement un déficit de transmission de médiateurs immunitaires protecteurs, comme les anticorps, ainsi qu’une altération de l’homéostasie du système immunitaire du nouveau-né. Préserver la santé immunitaire de la maman a donc le potentiel de promouvoir la santé immunitaire de son enfant. La vaccination permet de prévenir les infections pendant la grossesse et en début de vie. Intégrer les lois de l’immunité de la dyade mère-enfant dans le développement de vaccins spécifiquement conçus pour la femme enceinte représente un défi et une opportunité pour la recherche en vaccinologie.