Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Eric Constant, membre titulaire

LE BURNOUT, UNE ÉPIDÉMIE du 21ème SIÈCLE        

par Eric CONSTANT (UCLouvain), membre titulaire.              

Le burnout est décrit, selon l’OMS, comme un syndrome résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès et qui se caractérise par trois éléments : un sentiment d’épuisement, du cynisme ou des sentiments négatifs liés à son travail et une efficacité professionnelle réduite. Il doit être distingué sur le plan clinique d’une fatigue commune, ou encore d’un stress aigu ou d’une dépression.

Les professions les plus à risque sont celles qui demandent d’avoir une vocation (flamme), où les capacités relationnelles sont essentielles (relation d’aide) et les professions les plus exposées au stress, aux contraintes et aux frustrations. Les personnalités les plus à risque, sont celles qui s’engagent énormément dans leurs activités professionnelles, qui ont un sens éthique des responsabilités, qui pensent être indispensables et qui n’arrivent pas à poser des limites.

Au niveau neurobiologique, une cortisolémie trop basse le matin et trop élevée le soir traduirait une mauvaise récupération au stress. Par ailleurs, des études d’imagerie fonctionnelle plaident en faveur d’altérations dans les processus limbiques de régulation émotionnelle avec une habilité réduite, dans le burnout, de réguler à la baisse des réactions au stress émotionnel.