Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport complémentaire sur le travail manuscrit présenté par M. G. de Mûelenaere, de Roulers, sous le titre : "Les obstructions du gros intestin"

                La Commission était composée de MM. G. Debaisieux, rapporteur, et J. Verhoogen, Membres titulaires.

                Le Docteur de Mûelenaere, de Roulers, a soumis à l’appréciation de l’Académie un mémoire sur les obstructions du gros intestin. Dans un premier rapport, votre Commission avait proposé de réserver ses conclusions et de renvoyer le mémoire à son auteur en lui demandant des précisions supplémentaires.

                M. de Mûelenaere nous renvoie son travail complété. Il a opéré dix-neuf malades en état d’occlusion intestinale plus ou moins complète : seize d’entre eux étaient porteurs d’une tumeur sténosante du gros intestin ; un patient présentait un syndrome de sub-occlusion par dolichocolon ; chez deux malades, la cause de l’obstruction n’est pas mentionnée.

                L’auteur a pratiqué, dans ces conditions, cinq hémicolectomies droites et quatorze résections segmentaires du côlon, suivies d’anastomose termino-terminale. Toutes ces interventions, sauf une, ont été faites en un temps, le plus souvent sans préparation préalable. Elles ont donné dix-huit guérisons opératoires et un décès par infarctus du myocarde.

                Ces résultats remarquables ne le cèdent en rien à ceux des interventions en deux temps. M. de Mûelenaere les attribue à certains détails de technique opératoire qu’il expose minutieusement et que nous avons résumés dans un rapport précédent.

                Votre Commission estime que le travail de M. de Mûelenaere constitue une contribution intéressante à une question d’actualité : celle du traitement chirurgical des cancers du côlon. Elle propose à l’Académie d’adresser des remerciements à l’auteur et d’insérer son mémoire dans le Bulletin de la Compagnie.

                Ces conclusions sont adoptées.

                Séance du 26 juin 1948.