Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Michel Morange, membre étranger


(A pris part à la discussion : M. le Pr B. Dan).

LibertÉ épigÉnÉTique vs. dÉterminisme gÉnÉtique: un mauvais procÈs

par Michel MORANGE (Directeur du Centre Cavaillès des Sciences de l’Ens - Paris), membre étranger.               

L’épigénétique connaît un grand succès, justifié par la richesse de ses mécanismes, son importance dans le contrôle du développement embryonnaire et de la différenciation cellulaire, ainsi que par son rôle potentiel dans le développement de certaines pathologies. Une raison supplémentaire de son succès, en particulier auprès du grand public, est qu’elle semble abolir les contraintes du déterminisme génétique.

Mon objectif sera de décrire les origines du déterminisme génétique, puis sin histoire longue et complexe. Je montrerai en quoi il consiste, et les limites qui lui ont été assignées par l’accroissement des connaissances au niveau moléculaire. 

L’épigénétique a aussi une histoire complexe dont la connaissance est nécessaire pour comprendre la multiplicité des significations attribuées au terme épigénétique. L’épigénétique n’est pas une alternative à la génétique, mais un complément de celle-ci, qui a pris de multiples visages au cours de l’histoire de la vie. L’épigénétique ne libère pas plus que la génétique n’asservit.

 

                                    

 

 

 

par Michel MORANGE (Directeur du Centre Cavaillès des Sciences de l’Ens - Paris), membre étranger                 

 

L’épigénétique connaît un grand succès, justifié par la richesse de ses mécanismes, son importance dans le contrôle du développement embryonnaire et de la différenciation cellulaire, ainsi que par son rôle potentiel dans le développement de certaines pathologies. Une raison supplémentaire de son succès, en particulier auprès du grand public, est qu’elle semble abolir les contraintes du déterminisme génétique.

Mon objectif sera de décrire les origines du déterminisme génétique, puis sin histoire longue et complexe. Je montrerai en quoi il consiste, et les limites qui lui ont été assignées par l’accroissement des connaissances au niveau moléculaire. 

L’épigénétique a aussi une histoire complexe dont la connaissance est nécessaire pour comprendre la multiplicité des significations attribuées au terme épigénétique. L’épigénétique n’est pas une alternative à la génétique, mais un complément de celle-ci, qui a pris de multiples visages au cours de l’histoire de la vie. L’épigénétique ne libère pas plus que la génétique n’asservit.