Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport sur le mémoire reçu pour participer au concours pour le prix Alvarenga (1940-1941)

M. J. Demoor, Rapporteur.

            La Commission était composée de MM. J. Demoor, Rapporteur, J. Verhoogen et C. Heymans.

            Le mémoire reçu pour participer au concours pour le prix Alvarenga porte comme titre : Le rôle des potentiels tardifs du cœur. Il est accompagné d’un pli cacheté portant cette devise : Natura non facit saltus.

            L’auteur, en définissant expérimentalement le rôle des potentiels tardifs du cœur, a mis en évidence une série de faits nouveaux qui permettent d’identifier les caractéristiques des phénomènes de l’irritabilité du cœur à celles, déjà bien connues, du nerf. Il aboutit ainsi à cette importante conclusion que dans le cœur, comme dans le nerf, le phénomène d’irritabilité naît et évolue identiquement, et que dans les deux systèmes, si différents l’un de l’autre, l’éveil de la riposte est la conséquence d’un même mécanisme protoplasmique.

            Pour étudier complétement les potentiels tardifs du cœur, l’auteur utilise la méthode de dérivation monopolaire de Jamojloff. Il est amené ainsi à explorer le phénomène de l’autostimulation des tissus cardiaques, réalisée chaque fois qu’au cours d’une négativité tardive, la phase d’excitabilité supernormale atteint une valeur suffisante.

            L’étude des phénomènes asystoliques s’imposa ainsi à l’expérimentateur, qui, dès lors, poursuivit ses recherches et y associa les données pathologiques accumulées par la clinique.

            Ce mémoire est simplement et clairement écrit. Tous les phénomènes, qui y sont envisagés, peuvent être contrôlés par une étude attentive des figures et tracés qui accompagnent le texte. Il met bien en évidence le grand intérêt biologique des faits décrits, l’importance physiologique des recherches de l’auteur et la signification clinique qui découlent des interprétations données à certains troubles du cœur.

            La Commission estime que le travail présenté est très intéressant. Elle propose de décerner à l’auteur le prix Alvarenga de la période 1940-1941 et de publier son mémoire dans le Recueil des Mémoires couronnés.

J. Demoor.

            N.B. – Ce rapport a été rédigé par notre regretté Collègue, M. le Professeur Jean Demoor, à la date du 3 avril dernier. Il a été adopté par la Commission en sa séance du 26 avril 1941.

    Séance du 19 juillet 1941