Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport de la Commission chargée d'examiner le mémoire présenté par M. Gérard Robyn et intitulé : "Les lésions acétono-solubles dans le séro-diagnostic de la syphilis par floculation. Le réactif A.B.F. (Antigène-Bruxelles-Floculation)".

M. E. Renaux, Rapporteur.

            M. Robyn a repris la question de la floculation pour le sérodiagnostic de la syphilis et il expose dans son travail les études préliminaires, les travaux de mise au point et les résultats généraux de la méthode de floculation en présence d’un réactif nouveau A.B.F. Après avoir refait l’historique des publications qui attribuaient soit une valeur réelle, soit une valeur nulle aux lipoïdes acétono-solubles des organes pour la réaction de fixation de l’alexine dans le séro-diagnostic de la syphilis et s’être rallié avec Bordet et Ruelens notamment à la notion que, pour la réaction de fixation, ce sont les lipoïdes acétono-insolubles et alcoolo-solubles qui sont les plus avantageux, l’auteur s’est demandé si, cependant, les acétono-solules que l’on rejette dans la préparation du réactif Bordet-Ruelens, n’offriraient pas quelque intérêt pour la floculation des sérums syphilitiques. Ces lipoïdes ne sont utilisables pour la fixation à cause de leur pouvoir anticomplémentaire élevé.

            Il étudie les diverses influences qui peuvent modifier la qualité des suspensions lipoïdiques tant dans la réaction de fixation que dans l’épreuve de floculation. Tout en admettant que ces renseignements seraient à leur place dans une monographie ou dans un traité didactique, la Commission estime que, étant donnée l’économie de papier imposée à l’Académie, il y a lieu de ramener toute cette partie du travail à l’énoncé des facteurs qui ont de l’influence dans ce domaine.

            Quant aux substances favorisantes ou empêchantes signalées par l’auteur, il y a lieu de remarquer que leur rôle se rapproche de celui de substances déjà étudiées par d’autres auteurs dont il a énuméré les publications.

            Reste la comparaison des résultats fournis par la méthode de B.-W. et cette méthode de floculation. Les divergences constatées sont de l’ordre de celles que l’on retrouve dans les travaux se rapportant à d’autres méthodes de floculation.

            Il y aurait grand intérêt pour l’auteur à compléter son travail par la comparaison systématique avec une réaction comme la réaction de Kahn, dont on connaît bien la valeur et surtout à l’étudier plus spécialement sur des cas bien analysés dont l’évolution n’est pas simplement signalée par une « feuille de renseignements » plus ou moins soigneusement rédigée.

            La Commission propose de remercier l’auteur et de le prier de réduire considérablement le volume de son mémoire pour que celui-ci puisse être imprimé dans le Bulletin.

            Ces conclusions sont adoptées.

            Séance du 19 juillet 1941.