Académie royale de Médecine de Belgique

|

Emile TERROINE

(Florent)

Né à Paris (France) le 21 janvier 1882.

Elu Membre honoraire étranger le 21 décembre 1946 (première section). Professeur à l'université de Strasbourg.

Spécialités : alimentation et nutrition.

Décédé à Paris (France) le 24 octobre 1974.

Eloge par M. Florkin le 25 octobre 1975 (Bulletin). Il obtint son baccalauréat ès sciences en 1900, puis entra à la Sorbonne et l'acquisition d'une licence de sciences naturelles en 1903. Pour gagner sa vie, il accepta en 1907 un poste de préparateur au laboratoire de chirurgie expérimentale de l'Ecole pratique des hautes études hébergé au Collège de France. En 1909 il devenait maître de conférences de l'E.P.H.E. En 1915, il fut nommé Secrétaire général de l'Inspection des études et expériences du ministère de l'Armement puis, en 1916, chef du secrétariat permanent interralié des Organismes d'études chimiques. Jusqu'en 1946, il appartint à différents comités du ministère de la Guerre. Après l'armistice, il passa sa thèse de doctorat ès sciences et alla à Strasbourg occuper la Chaire de physiologie générale de la Faculté des sciences. Pendant 20 ans, il réalisa la majeure partie de sa carrière de chercheur et enseignant. Il fonda l'Institut de physiologie générale de Strasbourg et le dirigea jusqu'en 1939. Il fut arrêté le 12 juin 1944 et incarcéré au fort de Montluc. Avant d'être déporté, aidé par des passants, il enfonça les portes de Montluc et libéra les survivants. Profondément touché par la destruction de l'Institut de physiologie, son oeuvre, il ne voulut pas revenir en Alsace. Il entreprit un mission généreuse en créant le Service de restitution des biens des victimes des lois et mesures de spoliation qu'il dirigea de 1945 à 1946. Il proposa de grouper les travaux intéressant la Nutrition et l'Alimentation sous l'égide d'un organisme national qui laisserait à chaque laboratoire, institut ou service, son statut particulier. Telle fut l'origine du Centre National de Coordination des Etudes et Recherches sur la Nutrition et l'Alimentation qu'il dirigea dès 1946.

Il fut membre de l'Académie des Sciences, Lettres et Beaux-Arts, de l'Académie flamande des sciences, des lettres et des Arts, de l'académie Mazarik (Prague), de l'Académie d'agriculture de France, de la société de chimie biologique,

Il fut Commandeur de la Légion d'Honneur, des Palmes académiques et de l'Etoile Noire du Bénin, Officier du Mérite Agricole, Commandeur de Saint-Sava, Officier du soleil-Levant, Officier de Polonia restituta, Officier du Lion blanc, Membre de l'empire britannique, Chevalier de la Couronne et Chevalier de la Couronne d'Italie. Il reçut une Médaille de la Résistance. .