Académie royale de Médecine de Belgique

|

Arsène Burny (ULB-ULg) - Résumé + vidéo

VACCINATION HIV-1    

1) La première publication sur le sida est celle de Gottlieb en 1981 (NEJM 305 1425-31) L’effet, peu compris est la chute spectaculaire des lymphocytes CD4+ circulants (voir la fig. 1 de Cox et Siliciano, Nature 505, 23 janvier 2014 p493).
Voir Clumeck, découvreur du sida en Afrique et groupe de maîtresses blanches d’un  citoyen rwandais HIV+ Travaux du groupe de Peter Piot en Afrique aussi → hétérosexualité. Aux USA, consommation de pentamidines → homosexualité (pneumocystis carinii).
2) Les cellules cibles possèdent des moyens de bloquer ou aider la réplication de HIV-1 par les protéines de blocage APOBEC3 cytosine désaminases (lors de RT) bloquées par vif (virus infectivity factor).
  TRIM5 alpha : corps cytoplasmique, tetherine (empêche relargage de particules)  antagonisée par.vpu(protéase).
  SAMHD1 : GTPase → protéasome par vpx.
  MX2 (myxovirus resistance 2) induit par IFN, bloque infection par HIV ou SIV mais non MuLV, EIAV ou FIV. Mécanisme inconnu à ce jour.
Dans les macrophages, HIV-1 est aidé par CPSF6 (cleavage and polyadenylation specificity factor subunit6) et des cyclophilines (Nup. 358) et Cyp. A, ce qui empêche la production d’IFN.
Voir CCR5 delta 32 (M. Parmentier) (patient leucémique de Berlin, greffe de cellules souches CCR5, delta 32) et vecteur thérapeutique lentiviral (LVsh5/C46) anti CCR5.
3) Vaccinations :
a) Wei Lu, et al., Cell Reports, décembre 2012.  Vaccin buccal tolérogène SIV (inactivé par aldrithiol) et Lactobacillus plantarum. Protection pendant au moins 14 mois de 15 macaques sur 16 contre l’épreuve (challenge) par souche homologue (SIV239) ou hétérologue (SIV 251). (Epreuves rectales et sanguines) Mécanisme : induction de CD8 T regs MHC-Ib/E restreints.
b) Scott G. Hansen, et al., Science 24 May 2013, et Nature on line 2013 RhCMV/SIV adapté aux fibroblastes par perte de gènes UL 128-131 induit une vaste réponse anti SIV induite par cellules T CD8+ via présentation par MHC-1 et MHC-2. Protection de 50% des animaux.
c) Mario Roederer, et al., Nature on line 2013. Anticorps anti V1V2 sont nécessaires et suffisants (SIV et HIV-1) Echappement par mutation aux positions 23, 45, 47. VTR devient IAK. Vaccination intramusculaire par 4x4 mg d’ADN viral à quatre jours d’intervalle puis au jour 30, injection d’Adénovirus recombinant exprimant les diverses protéines virales.