Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Jean-Pierre Grünfeld

(Séance du 24 novembre 2001)

LA GÉNÉTIQUE CLINIQUE A LA CROISÉE DES CHEMINS : L’EXEMPLE DES MALADIES RÉNALES GÉNÉTIQUES         

par J.-P. GRÜNFELD (Hôpital Necker – Université Paris V – René Descartes), invité.

Les progrès récents de la génétique moléculaire suscitent à la fois de grandes réserves et de grands espoirs.  Les réserves sont celles qui pourraient résulter de l’utilisation indiscriminée d’une prédiction génétique des risques.  Les espoirs portent sur la conception de traitements des maladies génétiques : certains succès sont encourageants ; les échecs ou les difficultés, dans d’autres cas, nous incitent à l’humilité et à la patience.  La génétique est à la croisée des chemins : comment articuler la recherche universitaire et la recherche menée par l’industrie pharmaceutique ?  Comment maintenir le dialogue nécessaire entre le laboratoire de génétique moléculaire ou de cytogénétique et les unités cliniques ?  Comment développer la génétique des maladies à révélation tardive, chez l’adulte ?  Comment les généticiens et les autres médecins peuvent-ils couvrir ensemble le champ des maladies génétiques ? Comment informer la population et débattre avec elle des avancées et des enjeux de la génétique ?  Telles sont les questions à illustrer, à l’aide d’exemples pris parmi les maladies rénales héréditaires observées chez l’adulte.

________________