Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Benoît Lengelé

(Séance du 14 juillet 2001)

LE VISAGE, LE MASQUE ET LE TEMPS : HISTOIRE NATURELLE DE L’ARCHITECTURE SEGMENTAIRE DE LA FACE    

par B. LENGELÉ (Service d’Anatomie humaine – UCL), invité.

De toutes les parties du corps humain, le visage est celle qui interpelle le plus le regard et l’imaginaire.  Sous l’apparente simplicité de ses formes, il est aussi l’une de celles qui dissimule le grand nombre de secrets et de mystères quant aux mécanismes qui le font grandir et qui ensuite, l’animent au gré des passions et des sentiments.

L’anatomie classique et l’embryologie expérimentale contemporaine montrent que le visage, loin d’être une entité morphologique rigide, est construit à l’image d’une mosaïque dynamique, autour des différentes parties du cerveau dont il constitue le principal interface avec le milieu extérieur.

En mettant en place chacune de ses ébauches et en les voyant grandir simultanément, nous démontrerons surtout que le visage possède une organisation segmentaire, d’origine neurale qui, à tout moment, affecte l’ensemble de ses structures imbriquées, qu’elles soient ostéo-cartilagineuses, musculaires, vasculaires ou nerveuses.

En suivant le fil de l’existence, nous verrons en effet comment, avec le temps, l’architecture squelettique, musculaire et fibreuse de la face vieillit sous la couverture des téguments.

__________________