Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé André Danis

(Séance du 27 janvier 2001)

LE MÉCANISME DE L’ALLONGEMENT OSSEUX PAR LA TECHNIQUE D’ILIZAROV

par A. DANIS (Institut Edith Cavell), invité.

Les expériences suivantes démontrent l’association de deux facteurs : la résection totale du tendon d’Achille chez le rat est suivie de régénérescence sans adhérences. La potentialité osseuse latente se révèle par transplantation : un osselet avec moelle centrale se développe dans le greffon ; il est permanent si autologue, régressif si allogénique.  Au tibia la consolidation d’une fracture est achevée endéans le mois.  Les manipulations répétées de l’os entraînent un gonflement expansif avec cyanose ; un cal volumineux distend les tissus mous.  Par contraste la fracture du fémur développe un cal fibreux sans que les manipulations stimulent l’ostéogenèse.

Conclusion : 

- L’étirage mécanique multiplie la population fibroblastique en néo-tendon ;

- L’élongation vasculaire réduit drastiquement le débit sanguin ; l’hypoxie consécutive induit la formation de protéines de stress à capacité ostéogène.  Le retour progressif du métabolisme aérobique assure la permanence du nouveau tissu osseux.

___________________