Académie royale de Médecine de Belgique

|

Palmarès

 

Année 1990

Lauréat: Professeur Pierre Laduron (UCL), pour ses travaux concernant la biochimie et la pharmacologie du système nerveux.

 

Année 1992

Lauréat: Professeur Philip Cohen (Université de Dundee, Ecosse), pour son rôle de pionnier dans le développement de la biochimie et de la biologie cellulaire.

 

Année1994

Lauréat: Professeur Jens F.Rehfeld (Université de Copenhague, Danemark), pour ses découvertes et identifications de nouveaux peptides, ainsi que pour le développement de nouvelles méthodes de quantification de ces peptides.

 

Année 1997

Lauréats: Professeurs Christine Dambly-Chaudière (Université de Montpellier, France) et Alain Ghysen (ULB), pour l'originalité de leurs recherches fondamentales de l'analyse génétique, moléculaire et cellulaire du développement du système nerveux.

 

Année 2000

Lauréat: Professeur Gilbert Vassart (ULB), pour ses travaux sur la biochimie de pointe et les applications cliniques qui en dépendent. Pionnier de l'endocrinologie moléculaire avec son équipe, il a également contribué aux études sur le virus du sida et au développement de nouveaux vaccins.

 

Année 2003

Lauréat: Professeur Emile Van Schaftingen (UCL), pour ses contributions exceptionnelles et reconnues sur le plan international dans le domaine du métabolisme des glucides et de la glycobiologie. Sa découverte précoce du fructose 2.6 biphosphate en tant que régulateur du flux des voies de la glycolyse et de la gluconéogénèse a fait date dans le domaine et figure à présent dans les manuels de biochimie. Ses contributions fondamentales au métabolisme influencent directement la compréhension du diabète et sa prise en charge, et ont également un impact direct sur les troubles génétiques de la glycosylation et leur traitement.

 

Année 2006

Lauréate: Professeur Leena Peltonen-Palotie (Université d'Oulu, Finlande), pour ses travaux sur les mécanismes génétiques de certaines maladies héréditaires. Elle a accompli une oeuvre de pionnier en analysant ce type de maladie dans des populations humaines isolées. Par son travail, elle a rendu possible le diagnostic précoce de ces maladies héréditaires, permettant ainsi l'élaboration des différentes stratégies thérapeutiques pour l'avenir.

 

Année 2009

Lauréat: Professeur Franz-Ulrich Hartl (Universités d'Essen et de Munich, Max Planck Institute of Biochemistry, Allemagne), pour ses travaux sur la résolution d'un des problèmes les plus fondamentaux de la biologie: le repliement des protéines. Ses découvertes ont suscité de nouvelles approches pour le développement de médicaments qui traitent les maladies neurodégénératives.