Académie royale de Médecine de Belgique

|

Jean CROCQ

(Joseph)

Né à Bruxelles le 23 janvier 1824.

Elu Correspondant régnicole le 28 octobre 1854.

Membre titulaire le 5 juillet 1862 (première section).

Président pour 1883.

Professeur à l'université de Bruxelles.

Spécialités : chirurgie, anatomie et neurologie.

Décédé à Bruxelles le 18 septembre 1898. Notice par E. Masoin le 24 septembre 1898 (Bulletin). Eloge par P. Heger le 29 octobre 1904 (Bulletin). [P] in archives et Bulletin 1904; buste en marbre blanc.

J. Crocq entra à l'Université de Gand en 1841 et acheva ses études supérieures à celle de Bruxelles où il obtient en mai 1848, les diplôme de Docteur en médecine, chirurgie et accouchements après avoir réussi tous ses examens avec la plus grande distinction. Le gouvernement lui octroya une bourse de voyage qui lui permit de visiter les facultés de Paris, de Berlin et de Vienne. Dès 1848, il devint Docteur agrégé de l'Université de Bruxelles, après avoir soutenu une thèse sur le traitement des fractures de la jambe. En 1849, il fut nommé prosecteur à la faculté de médecine de Bruxelles. Au cours de sa carrière il obtint de nombreuses médailles. En 1861, il fut chargé de cours à la Faculté des sciences. En 1865, il devint Président de la Fédération médicale belge et le resta pendant 10 ans. Il est Chevalier de l'Ordre de Léopold et est décoré par la Croix civique de 1ère classe pour les services qu'il a rendus lors de l'épidémie de choléra en 1866. En 1872, il fut élu conseiller provincial pour la ville de Bruxelles et fut nommé membre de la Commission de révision de la pharmacopée officielle. En 1874, il fut nommé membre de la Commission médicale locale de Bruxelles (dont il sera président en 1882) et en 1875, il fut promu au grade d'Officier de l'Ordre de Léopold. En 1877, il fut Sénateur de l'arrondissement de Bruxelles. En 1878, il devient membre du Conseil supérieur d'hygiène publique. En 1885, le Conseil des hospices de Bruxelles lui retira le service dont il était chargé dans les hôpitaux de cette ville, supprimant ainsi son cours de clinique médicale mais il ne s'y soumit pas et poursuivit son cours à l'Hôpital Saint-Jean. En 1890, il devint le premier Président de la Société médicale chirurgical du Brabant. En 1891, il fut nommé correspondant étranger de l'Académie de médecine de Paris.