Académie royale de Médecine de Belgique

|

Robert COURRIER

(Marie Jules Constant)

Né à Saxon-Sion (France) le 6 octobre 1895. 

Elu Correspondant étranger le 29 juin 1946 (première section).

Membre honoraire étranger le 24 juin 1961.

Professeur au Collège de France, Secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences.

Spécialité : endocrinologie.

Décédé à Paris (France) le 14 mars 1986. - Notice par J. Lequime le 26 avril 1986 (Bulletin). Eloge par P. Dustin le 28 mai 1988 (Bulletin). - "[P] in ""Bulletin"" 1988."

R. Courrier a étudier à la Faculté des Sciences de Nancy et aux Facultés de Médecine de Nancy et de Strasbourg. Sa scolarité est traversée par la guerre où on le trouve sur le front français et dans l'armée d'orient. Il est successivement chasseur à pied combattant, infirmier, médecin auxiliaire puis médecin sous-aide major. En 1924, il est promu Docteur en médecine et en 1927 il soutient sa thèse de Doctorat d'Etat Es-Sciences naturelles, préparée sous la direction de Pol Bouin. En 1927, il devient Agrégé d'Histologie et d'Embryologie à Alger qu'il ne quittera qu'en 1938 après avoir occupé les fonctions de Professeur sans Chaire (1931), puis de Professeur titulaire en 1936. En 1938, il fût appelé comme Professeur au Collège de France où il exerça jusqu'à sa retraite. Il ne cessera de s'intéresser à 3 thèmes: l'appareil génital mâle, l'appareil génital femelle et la thyroïde. Il était membre de nombreuses sociétés savantes dont la Royal Society, de l'académie de Médecine de Roumanie, de l'Académie de Médecine de  France, de la Société Française d'endocrinologie (qu'il a présidé en 1950) et était Docteur Honoris causa de nombreuses universités étrangères.