Académie royale de Médecine de Belgique

|

Carlos CHAGAS

Né à Rio de Janeiro (Brésil) le 12 septembre 1910. 

Elu Correspondant étranger le 27 juin 1964 (première section).

Membre honoraire étranger le 25 novembre 1978.

Professeur à l'université de Rio de Janeiro.

Spécialité : biophysique.

Décédé à Rio de Janeiro (Brésil) le 16 février 2000.

Fils de C. Chagas (découvreur de la trypanosomiase), il était lui aussi biophysicien: professeur de biophysique à l'Université du Brésil en 1937, fondateur de l'Institut de Biophysique de Rio, Directeur de l'Institut de Biophysique de l'Université du Brésil en 1946, il a consacré l'essentiel de son activité scientifique à l'étude in vivo et in vitro du curare et surtout de l'électrogénèse d' "electrophorus electricus". Ce travail fu l'objet de sa thèse de Sciences soutenues à Paris en 1947, apèrs qu'il eut travaillé dans le laboratoire de MM. Fessard et Wurmser, et soutenu sa thèse de médecine à Rio en 1936.

Il fut le premier correspondant scientifique émérite de l'Inserm, associé étranger de l'Académie Nationale en 1948, de l'Académie des Sciences en 1984 et commandeur de la Légion d'Honneur.

Au Brésil il occupa de hautes fonctions universitaires et académiques, Doyen de la Faculté de Médecine du Brésil, membre de l'Académie Brésilienne des Lttres, Président de l'Académie Brésilienne des Sciences, mais également diplomatiques puisqu'il fut de 1966 à 1970 délégué du Brésil à l'Unesco.

Son titre le plus important fut sans doute son accession à la Présidence de l'Académie Pontificale des Sciences, poste qu'il occupa de 1972 à 1988, honneur décerné pour la première fois à un laïc. Dans le cadre de cette fonction il s'impliqua en particulier dans le problème de la datation du Saint Suaire et dans celui de la réhabilitation de Galilée prononcée par Jean-Paul II en 1992.

Une liste de ses distinctions, prix, médailles et publications est consultable à l'Académie.