Académie royale de Médecine de Belgique

|

François CAMBRELIN

(Philippe Joseph)

Né à Ath le 30 août 1792.

Elu Membre honoraire régnicole le 26 avril 1862.

Docteur en médecine. 

Décédé à Gand le 7 mars 1881. Notice le 26 mars 1881 (Bulletin).

F. Cambrelin fut sous-aide chirurgien à l'Hôpital de Mons à partir de l'âge de 16 ans. Il fut Breveté Chirurgien en 1809. Ensuite, officier de santé militaire, de 3e puis de 2e classe, successivement sous l'Empire français et le Royaume des Pays-Bas du 18/11/1809 au 24/06/1816. Envoyé à l'armée en 1812, il fit les campagnes de 1812,1813 et 1814 en Allemagne et en 1815 dans les Pays-Bas. Il pris part aux Batailles de Putzen et de Bautzen. Après la capitulation, il fut prisonnier de guerre en Hongrie et revient en Belgique en 1814. Il est alors incorporé dans la Division belge de réserve réunie près Diest pendant les générations de 1815. Démissionnaire sur sa demande, il entre dans la vie civile le 29/06/1816. Diplômé Docteur en médecine, chirurgie et accouchement en 1819 à l'U.C.L., il devient médecin de la prison civile de Namur le 24/04/1822 mais est privé de cet emploi par l'application de l'article 2 du réglement du 10/02/1823. Il se retrouve alors Officier de santé de 1ère classe et de la garde communale de Namur du 16/10/1828 au 01/10/1830. Ensuite, il organise spontanément le service hospitalier pendant les journées de combat à Namur à la Révolution nationale. Médecin de garnison en Belgique du 09/08/1831 au 09/09/1832, il travailla ensuite en tant que médecin des prisons pour le pénitencier des femme à Namur le 23/05/1840 et pour la maison de sureté civile et militaire le 14/09/1841.

Il est membre de la commission médicale provinciale de Namur, Président de la cite commission depuis 1836 inclusivement  jusqu'à sa démission offerte, membre de la commission provinciale de statistiques, membre de la commission de la salubrité pour la ville de Namur, membre du conseil d'inspection et de surveillance du dépôt de mendicité de la province de Namur, membre de la commission sanitaire locale de Namur, membre du Jury d'examen pour le doctorat en médecine en 1836 et 1837 et membre de diverses commissions aux Ministère de la Justice, de l'Intérieur et des Travaux publics.

Il est l'auteur d'articles de médecine, de chirurgie, d'hygiène publique et de médecine légale insérés dans les recueils scientifiques.

Président honoraire de la Commission médicale provinciale de Namur; Chevalier de l'Ordre de Léopold et Décoré de la médaille de Sainte-Hélène.