Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Xavier Banse (Séance du 18 septembre 2010)

 

CROSS-LINKS DU COLLAGÈNE ET QUALITÉ DE L’OS

par  X. BANSE (U.C.L.), invité.   

L’exposé traite de l’ostéoporose vertébrale avec un angle d’approche particulier. Bien loin des approches épidémiologique ou thérapeutique, il creuse la question de l’étiologie. En décrivant d’abord le concept de qualité osseuse puis en s’intéressant, non sans une certaine originalité, au collagène de l’os. Cette analyse est un exemple de la relation qu’il y a entre la fonction, la structure et la nature (intime) d’un tissu vivant : l’os spongieux vertébral.

La première partie de l’exposé sera consacrée à la description du concept de qualité osseuse. En résumé, la résistance mécanique de l’os spongieux dépend de sa densité. Pour autant, tant en clinique qu’au laboratoire de biomécanique, on sait que tout ne dépend pas de la densité. Ce qui va au-delà de la densité c’est la qualité de l’os.

La deuxième partie de l’exposé sera consacrée à un des composants essentiels de l’os qu’est le collagène de type I. On montrera comment les molécules de collagène se lient grâce à des liens covalents appelés « cross-links » et comment la nature de ces liens varie d’un tissu à un autre. Ensuite on montrera que ces « cross-links » varient d’une personne à l’autre et comment ce facteur peut affecter la résistance mécanique de l’os.

_______________________