Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Jacques E. Dumont (Séance du 29 mai 2010)

 

H202 : SIGNAL, SUBSTRAT, MUTAGÈNE ET CHEMOREPELLENT

par J.E. DUMONT (U.L.B.), membre honoraire, et coll.     

L’eau oxygénée est produite par de nombreuses cellules.  Sa production est catalysée par des NADPH oxydases, dont on connaît sept variétés, les cinq NOX et deux « dual oxidases » (DUOX) que notre groupe a cloné.  La répartition de ces enzymes ainsi que leur répartition subcellulaire est spécifique des types cellulaires.  Ils ont une caractéristique commune leur activation par le Ca++ intracellulaire.  L’H2O2 est aussi un sous produit de la détoxification des radicaux libres de l’oxygène par les superoxydes dismutases.  L’H2O2 à faible concentration exerce des effets intracellulaires sur la transduction des signaux, principalement par inhibition des tyrosines phosphatases, ce qui amplifie les effets de facteurs comme les facteurs de croissance qui activent les tyrosines kinases.  L’H2Oproduit en extracellulaire par les DUOX fournit aussi leur substrat à des peroxydases qui oxydent l’iodure et catalysent dans la thyroïde la synthèse des hormones thyroïdiennes et  dans l’oocyte le couplage oxydatif des protéines de la membrane; il joue dans les muqueuses un rôle de chémorépulsif bactérien.  A fortes concentrations H2O2 est un mutagène qui pourrait être impliqué dans la carcinogénèse thyroïdienne.  Les différents rôles de l’H2O2 sont analysés.

______________________