Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Isabelle Leclercq (Séance du 20 mars 2012)

 

L’HÉPATITE STÉATOSIQUE NON-ALCOOLIQUE

par Mme I. LECLERCQ (U.C.L.), invitée.  

La stéatose d’origine métabolique augmente en prévalence avec le degré d’obésité ; elle est associée à la résistance à l’insuline et participe au syndrome métabolique. Un certain nombre de patients présentent une inflammation et une fibrose hépatiques chroniques et évolutives. Cette affection appelée stéatohépatite non-alcoolique (NASH pour non-alcoholic steatohepatitis) est la complication hépatique du syndrome métabolique dont le pronostic dépend de la sévérité de la fibrose. Pour autant, les mécanismes physiopathologiques de cette affection restent mal définis et à ce jour, on ne peut pas identifier les patients à risque de développer cette maladie, et il n’y a pas de traitement validé.  Nous nous attarderons sur deux points de la pathogénie : (1) le rôle de l’inflammation hépatique dans l’initiation et la perpétuation de l’insulino-résistance et des désordres métaboliques hépatiques ; (2) les déterminants de la fibrose dans ce contexte dysmétabolique.

____________________