Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Alexandra Belachew (Séance du 30 janvier 2010)

 

UNE ACTIVATION DE GÈNES EN CASCADE DANS LA DYSTROPHIE MUSCULAIRE FACIOSCAPULOHUMERALE

par  Mme A. BELAYEW (Université de Mons – Hainaut), invitée.   

Notre laboratoire étudie la dystrophie musculaire de Landouzy Dejerine ou FSHD, une maladie génétique qui touche sept individus sur 100.000. Une délétion sur le chromosome 4 y réduit le nombre de copies d’un élément d'ADN répété, ce qui perturbe la chromatine et active l’expression de plusieurs gènes voisins. L’originalité de notre équipe est d’avoir identifié un gène dans l’élément répété lui-même, et montré son activation dans les cellules de muscles FSHD. Il exprime DUX4, un facteur de transcription qui cible des dizaines de gènes dont certains produisent des facteurs qui ciblent d’autres gènes, menant à une dérégulation générale. Cette cascade causée par DUX4 récapitule à elle seule les traits principaux de la pathologie : atrophie musculaire, défaut de différentiation, stress oxydatif... Le gène homologue DUX4c est situé à côté des éléments répétés et exprime une protéine qui favorise la prolifération des myoblastes lors de la régénération musculaire. Son expression élevée dans les cas graves de FSHD contribue vraisemblablement à la pathologie en perturbant la fusion des myoblastes avec les fibres musculaires en fin de régénération. Par analyse globale des protéines et métabolites de myoblastes sains et malades (collaboration R.  Wattiez et J.M. Colet, U.Mons), nous recherchons des anomalies et leurs liens avec DUX4 ou DUX4c.

_______________________