Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Vincent Haudfroid (Séance du 28.05.2011)

 

LA PHARMACOGÉNÉTIQUE, UNE AIDE PRÉCIEUSE AU MONITORING THÉRAPEUTIQUE DES IMMUNOSUPPRESSEURS ET DES ANTI-RETROVIRAUX

par V. HAUFROID (U.C.L.), invité.     

Certains médicaments administrés chez l’homme bien que très efficaces, peuvent néanmoins présenter des effets secondaires non négligeables et être caractérisés par un index thérapeutique relativement étroit. Il est alors parfois nécessaire de contrôler régulièrement leur concentration sanguine afin de rechercher le meilleur compromis entre une efficacité thérapeutique optimale et une toxicité réduite. Ce monitoring thérapeutique (TDM) s’applique notamment aux immunosuppresseurs et aux anti-rétroviraux, respectivement utilisés en transplantation d’organe et dans le traitement des infections par le VIH. Une première voie d’amélioration par rapport au TDM classique consiste à essayer de comprendre l’origine de la variabilité inter-individuelle au niveau pharmacocinétique de manière à pouvoir anticiper cette dernière et à proposer des dosages individualisés en fonction des caractéristiques génétiques de chaque patient. Une voie d’amélioration complémentaire consiste à mesurer la dose biologiquement active du médicament, directement au niveau des tissus cibles (les lymphocytes pour les deux catégories pharmacologiques envisagées) et à étudier les facteurs, génétiques ou autres, influençant ce paramètre. En complément au TDM classique, la pharmacogénétique permet donc une meilleure individualisation des traitements médicamenteux.

_______________________

 

 

Actualités

Pas d'article dans la liste.