Académie royale de Médecine de Belgique

|

Création d'une Ecole doctorale en sciences médicales

La Commission "Enseignement et Recherche" de l'Académie royale de médecine de Belgique, composée de MM. J. Boniver, J. Dumont, G. Franck, M. Goldman, J.-C. Henquin, et R. Kramp (rapporteur), a présenté un avis en vue de la création d’une Ecole doctorale. Celle-ci est destinée à des médecins, candidats à une spécialisation clinique et désireux d’effectuer un travail de recherche afin d’obtenir le titre de Docteur en sciences médicales ou biomédicales. Cet avis a été approuvé en séance de l'Académie, le 22 octobre 2005.

La qualité de la médecine dans notre pays repose, en partie, sur des médecins spécialistes ayant une formation en recherche. Les médecins-chercheurs sont en effet indispensables aussi bien aux Hôpitaux Universitaires, dont la recherche est une des missions, qu’aux laboratoires de recherche fondamentale des Facultés de Médecine pour assurer la pertinence médicale de leurs programmes d’activités. L’industrie pharmaceutique est, elle aussi, à la recherche de médecins ayant bénéficié de cette double formation pour ses programmes de recherche et développement.

La formation à la recherche des médecins candidats-spécialistes a été jusqu’ici facilitée en Communauté Française de Belgique par la possibilité d’obtenir en cours de spécialisation des mandats de recherche accordés par le FNRS, le FRIA, ou encore les Fondations associées aux Hôpitaux Universitaires.

Cependant, la limitation de l’accès aux spécialisations menace gravement ces doubles formations. Les maîtres de stage clinique ne peuvent plus aujourd’hui garantir aux médecins en voie de spécialisation la possibilité d’allonger leur formation clinique en y associant une formation à la recherche. La réduction du nombre de candidats-spécialistes sur le terrain clinique représente, en effet, une réelle menace pour la qualité et la continuité des soins dont ces maîtres de stage sont responsables. En outre, cette situation décourage les candidats à une double formation. Certains y renoncent, tandis que d’autres choisissent de s’expatrier pour répondre à leurs aspirations.

Dans ce contexte, il paraît urgent d’organiser et de formaliser en Communauté Française de Belgique une filière qui conduise à un double diplôme, celui de médecin-spécialiste et de docteur en sciences médicales ou biomédicales. Cette structuration permettrait de planifier plus aisément la double formation en tenant compte à la fois des contraintes imposées par la limitation de l’accès aux spécialités et des nécessités en matière de soins dans les hôpitaux.

Il est proposé de structurer cette filière dans cadre d’une Ecole Doctorale Thématique (Graduate School) créée au sein de l’Ecole Doctorale en Sciences Médicales près le FNRS (Graduate College), selon les principes suivants :

1. Intitulé: Ecole Doctorale en Médecine Clinique et Expérimentale;

2. Institutions universitaires partenaires : UCL, ULB, ULg (institutions organisant des DES/maîtrises complémentaires dans les spécialités cliniques) auxquelles seraient associées pour les laboratoires de recherche les autres institutions des trois académies universitaires.

3. Objectif scientifique : promouvoir le développement de la recherche médicale dans tous ses aspects, en particulier le transfert des connaissances issues de la recherche expérimentale vers la pratique clinique, en organisant une filière de formation à la recherche destinée aux médecins-praticiens.

4.Equipes scientifiques partenaires : laboratoires de recherche et services cliniques des institutions appartenant aux 3 académies universitaires de la Communauté Française de Belgique, partenaires de l’école proposée.

5. Conditions d’accès : cette école doctorale serait réservée aux docteurs en médecine remplissant les deux conditions suivantes:

- être inscrit à un DES conduisant à un diplôme de médecin-spécialiste en Communauté Française de Belgique OU être titulaire d’un diplôme de médecin-spécialiste reconnu par la Communauté Française de Belgique

- être titulaire d’une bourse de recherche OU faire état d’un salaire couvert par un contrat de recherche pour une durée minimale de deux ans.

6. Plan de stages des candidats-spécialistes : le plan de stages établi dans le cadre du DES (maîtrise complémentaire) et du dossier de reconnaissance destiné au Ministère de la Santé Publique serait étalé sur une période de 7 à 9 ans qui inclurait la formation clinique et la formation à la recherche. Les modalités de la répartition des activités cliniques et de recherche seront fixées de commun accord par le maître de stage clinique et le directeur du laboratoire d’accueil, en s’assurant de la conformité aux directives légales en matière d’accès à la reconnaissance de médecin-spécialiste et d’obtention du titre de docteur à thèse.

7. Offre de formation : Les enseignements suivis dans le cadre des DES/maîtrises complémentaires (documents à joindre en annexe) seront valorisés dans le cadre de la formation doctorale. Celle-ci comportera par ailleurs la participation à des séminaires, congrès, colloques, organisés dans le cadre d’autres Ecoles Doctorales Thématiques auxquelles les doctorants pourront être rattachés en fonction de leurs activités de laboratoire.

8. Autres activités : L’école doctorale organisera régulièrement des réunions pluridisciplinaires destinées à l’ensemble des doctorants. Ces réunions se tiendront sous l’égide de et à l’Académie Royale de Médecine de Belgique qui souhaite marquer ainsi son soutien à l’Ecole Doctorale en Médecine Clinique et Expérimentale.

Ce rapport a été approuvé par
l’Académie Royale de Médecine de Belgique
en sa séance du 22 octobre 2005.