Académie royale de Médecine de Belgique

|

Joseph MAISIN

(Joseph Henri Fernand)

Né à Néthen (Brabant) le 25 août 1893.

Elu correspondant regnicole le 27 mai 1961.

Membre honoraire le21 décembre 1968.

Décédé à Séville (Espagne) le 6 juin 1971. Biographie Nationale par Christian de Duve.

Professeur d'anatomie pathologique et de cancérologique à l'Université de Louvain.

Directeur de l'Institut du Cancer de l'Université de Louvain.

Professeur Honoris Causa de l'Université d'Oslo.

Membre d'honneur de nombreuses sociétés savantes.

Titulaire de la Médaille du Centre Béclère pour sas recherches dans e domaine du Cancer.

Pendant ses études, il est l'élève de Richard Bruynoghe, devenu titulaire des chaires de bactériologie et d'anatomie pathologique en 1920.

Lauréat du concours des bourses de voyage, il fixe son choix sur l'étude du cancer et se spécialise dans l'utilisation des rayons aux fins diagnostiques et thérapeutiques. Il effectue des séjours à l'étranger pendant deux ans en France, au Danemark et aux Etats-Unis.

En 1923, il est rappelé par le recteur, Mgr Paulin Ladeuze, pour occuper les chaires d'anatomie pathologique, de radiologie et de cancérologie, avec le titre de chargé de cours. Il est promu professeur en 1925, en même temps qu'il fonde l'Institut du Cancer ("son Institut") inauguré en 1927. Cet institut grandiose est un centre clinique complet et pluridisciplinaire, doté des outils de radiothérapie les plus performants, comportant des laboratoires de recherche avec leurs animaux (dans les caves de l'Institut) et son propre auditoire.

Joseph Maisin, se réservant la cancérologie, s'entoure rapidement de collaborateurs, en particulier Eugène Picard en anatomie pathologique, Paul Wellens en radiologie (NL) et Pierre Estas en physiothérapie. En 1947, il fonde une école d'électroradiologie.  Ses propres recherches le mènent à étudier la radiobiologie dès les années 50 et l'immunoprophylaxie du cancer dans les années 60.

Joseph Maisin, de renommée internationale grâce à ses travaux de recherche, est à la fois un clinicien hors ligne, un chercheur passionné et un brillant pédagogue qui a formé de nombreuses générations de radiothérapeutes et de cancérologues.

Il accède à l'éméritat en 1964. Eugène Picard avec des collaborateurs lui succède en anatomie pathologique, Pierre Bodart se voit confier la chaire de radiologie et Henri Maisin assure la poursuite de son oeuvre en cancérologie.

La mémoire de Joseph Maisin est perpétuée par le Prix scientifique Joseph Maisin, attribué tous les cinq ans dans le domaine des sciences naturelles et médicales sous l'égide du Fonds national de la Recherche scientifique. Ses fils Henri et Jean ont créé en 1987, au départ de dons et successions, le Fonds Joseph Maisin, destiné à soutenir la recherche clinique et expérimentale en cancérologie à l'Université catholique de Louvain.

Il a publié quelques 210 articles scientifiques, la plupart dans le cadre des recherches de laboratoire, les autres dans le cadre de la recherche clinique.

Il a publié un livre, en deux volumes, ayant pour titre "Cancer".

Il est co-auteurs de "Handbuch der medizinischen Radiologie" à paraître au cours de l'année 1962.