Académie royale de Médecine de Belgique

|

Présentation de Hughes Duffau


Présentation du Professeur Hugues DUFFAU (Département de Neurochirurgie et INSERM U1051, CHU de Montpellier, France), membre étranger.

Les gliomes diffus de bas grade sont des tumeurs cérébrales lentement évolutives qui induisent des mécanismes de neuroplasticité (i.e. remodelage des cartes neurono-synaptiques) à l'origine d'une compensation fonctionnelle pendant plusieurs années, jusqu'à la survenue in fine d'une épilepsie. En raison d'une transformation maligne inéluctable, le pronostic vital est alors engagé dans des délais de 5 à 6 ans après le diagnostic. Les travaux personnels ont débouché sur une chirurgie précoce ayant permis de majorer significativement les médianes de survie à plus de 15 ans, à la condition néanmoins de préserver voire améliorer la qualité de vie. Les interventions ont ainsi été effectuées chez les patients éveillés, afin de bénéficier d'une carte fonctionnelle individuelle des réseaux neuronaux impliqués dans le mouvement, le langage, la cognition (intégration visuo-spatiale, mémoire, fonctions exécutives, attention) et l'émotion. Le risque opératoire a été réduit à moins de 1%, y compris en régions classiquement considérées comme non opérables car "éloquentes". Qui plus est, de telles cartographies du cerveau ont résulté en une meilleure compréhension du connectome, à savoir une organisation en circuits parallèles distribués, à large échelle, interactifs et capables de se compenser, du moins dans une certaine mesure - d'où le potentiel de plasticité. Une théorie du fonctionnement cérébral en méta-réseau, à savoir basé sur une intégration dynamique inter-systèmes transitoirement générée pour permettre un comportement adapté aux demandes environnementales, a été proposé, rompant avec la tradition localisationniste, et ouvrant de nombreuses portes vers de nouveaux modèles cognitifs en neurosciences fondamentales ainsi que vers de nouvelles stratégies thérapeutiques chez les patients cérébrolésés.