Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résume de Jacques Pirenne (KUL): ÉTAT ACTUEL DE LA TRANSPLANTATION INTESTINALE


ÉTAT ACTUEL DE LA TRANSPLANTATION INTESTINALE 

par Jacques PIRENNE (KULeuven).          

L’insuffisance intestinale étant la forme la moins fréquente d’insuffisance d’organe, la transplantation intestinale est également la forme la plus rare de transplantation d’organes. Ce type de transplantation se caractérise par un défi immunobiologique important rendant les patients dépendants aux immunosuppresseurs à forte dose pouvant causer des complications telles que des infections, des malignités ou encore une déficience rénale.

La transplantation intestinale fut longtemps marquée par une survie à long terme limitée et l’indication à la greffe était dès lors réservée aux complications « vitales » de l’insuffisance intestinale, soit la perte d’abord vasculaires,  infections répétées de ces accès vasculaires, ou par une décompensation hépatique.

Toutefois, grâce à l’amélioration des techniques chirurgicales et au développement de protocoles immunomodulateurs visant à promouvoir l’acceptation du greffon, une amélioration très nette des résultats a été obtenue. Les résultats de la transplantation intestinale sont maintenant proches de ceux des autres greffes d’organes solides et la greffe intestinale peut dès lors être proposée plus tôt dans le décours de la maladie. Ces avancées seront décrites lors de cet exposé.