Académie royale de Médecine de Belgique

|

Patrick Durez. Prix Suzanne et Liliane Chermanne (2014-2016) - Vidéo + Présentation + Résumé


FONDATIONS ACADÉMIQUES

PRIX SUZANNE ET LILIANE CHERMANNE

 (PÉRIODE 2014-2016)

 PRÉSENTATION DE M. le Dr P. DUREZ

LAURÉAT DU PRIX SUZANNE ET LILIANE CHERMANNE (2014-2016)

par

 G. MOONEN, Président 

En 2002, une convention est signée entre Mesdemoiselles Suzanne et Liliane Chermanne d'une part et l'Académie royale de Médecine de Belgique d'autre part permettant la création d’un "Prix Suzanne et Liliane Chermanne". Ce prix triennal d’un montant de 15 000 € récompense la meilleure étude consacrée à la pathologie ostéo-articulaire qu’elle soit inflammatoire, dégénérative, ou tumorale. Il est destiné à un/des candidat(s) de nationalité belge, attaché(s) à un centre de recherche de la « Communauté française de Belgique ». Il a été attribué pour la première fois en 2004.

Le jury  constitué des Professeurs Benoît Boland (UCL), Valérie Gangji (ULB) et présidé par le Professeur Albert Dresse a attribué le prix au Professeur Patrick Durez qui a déposé un mémoire intitulé : « La Polyarthrite Rhumatoïde : vingt ans de progrès dans la prise en charge thérapeutique ».

Ce mémoire fait la synthèse de la contribution expérimentale, diagnostique et clinique du Pr Durez visant à optimaliser la prise en charge et le traitement de cette pathologie rhumatismale invalidante.

Dans des travaux publiés dans des revues internationales, il a notamment montré l’importance régulatrice de l’Interleukine-10 dans les phénomènes inflammatoires de l’arthrite. Dans des études cliniques randomisées, il a également contribué à quantifier et valider des critères diagnostiques précoces permettant une prise en charge thérapeutique rapide pour éviter autant que possible l’évolution des symptômes cliniques vers une destruction articulaire et améliorer la qualité de vie de ces patients.  

Sur le plan thérapeutique il envisage et discute les différentes modalités de traitement allant des « disease modifying antirheumatic drugs » tels le méthotrexate et les corticoïdes, aux traitements biologiques plus récents visant le TNF, l’IL-6 et les lymphocytes T, notamment en utilisant la résonance magnétique nucléaire comme outil d’évaluation. 

Le Professeur Durez est diplômé docteur en médecine de l’ULB en 1988. Il entame alors une  spécialisation en Médecine Interne à l’hôpital Erasme.  Et d’emblée, s’intéresse aux maladies inflammatoires,  à la transplantation et  à l’immunologie. Il a été lauréat de la fondation Erasme grâce à laquelle il a pu effectuer un an de recherche en immunologie expérimentale dans le laboratoire du Professeur Michel Goldman. Ses recherches portent alors sur le rôle de l’IL-10 dans un modèle murin inflammatoire. Il s’intéresse ensuite, grâce à la collaboration du Professeur Wim van Den Berg de  Nijmegen, à l’arthrite au collagène. Après avoir achevé sa spécialisation en rhumatologie en 1993 et terminé sa spécialisation  en revalidation en 1995, Le Professeur Durez a organisé la prise en charge de la Polyarthrite Rhumatoïde au sein de l’hôpital Erasme, en structurant l’évaluation clinique du patient, en développant des protocoles thérapeutiques et en s’entourant d’une équipe pluridisciplinaire.

Au début de l’année 2000, il a rejoint au titre de  Chef de clinique, le Service de Rhumatologie des Cliniques universitaires Saint Luc où, outre une activité clinique, il effectue des recherches sur la PR débutante et la PR réfractaire et particulièrement sur les biomarqueurs synoviaux.

C’est unanime que le jury a proposé à l’Académie royale de médecine de lui attribuer le prix Suzanne et Liliane Chermanne 2017.

­­­­­­­­­­­­­­­­­­­______________________

 La Polyarthrite Rhumatoïde : vingt ans de progrès dans la prise en charge Thérapeutique

par

M. le Dr Patrick DUREZ (UCL)

Résumé

Les travaux pour lesquels je postule le Prix Suzanne et Liliane Chermanne, décrits ci-dessous, visent à optimaliser la prise en charge et le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR). Mes contributions au cours de ces 25 années ont porté sur des sujets immunologiques, pharmacologiques et cliniques de la PR, une maladie autoimmune complexe et sévère caractérisée par une polysynovite chronique destructive, des manifestations extra-articulaires et un handicap progressif. Mon travail a débuté en immunologie sur des modèles animaux pour se poursuivre en clinique où j’ai eu la possibilité de participer à de nombreux essais thérapeutiques dans la PR débutante et réfractaire. Plus récemment, grâce à l’apport de notre laboratoire en rhumatologie et l’utilisation de techniques mini-invasives de biopsies synoviales, nous avons réalisé de nombreux travaux de recherche translationnelle afin d’identifier des marqueurs synoviaux de sévérité et de réponse aux traitements. Cette recherche permettra dans le futur de développer des recherches cliniques basées sur la découverte de nouveaux biomarqueurs permettant à titre individuel de mieux sélectionner les traitements.

Summary

The work described in this application for the Liliane and Suzanne Chermanne Prize aims at optimize the treatment of patients suffering from Rheumatoid Arthritis (RA). My research activities during these past 25 years were dedicated to immunology, pharmacology and clinical studies in RA, a complex autoimmune disease characterized by destructive arthritis, extraarticular manifestations and progressive disability. This work started in immunology in animal models of inflammation to continue in the clinic with many trials in early and refractory RA patients. More recently, we have developed in our team a specific expertise, using a minimally invasive synovial biopsy procedure, aiming to analyze molecular signatures of RA synovial for severity and clinical response. This research will accelerate a novel approach of clinical trials with the identification of new biomarkers that improve the performances of therapeutic decisions based on individual molecular characteristics of the patients.