Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Paul A. Bastenie, membre titulaire

 

(Séance du samedi 27 mars 1982)   

A PROPOS DES MÉCANISMES DÉCLENCHANT LA THYROÏDITE AUTO-IMMUNITAIRE    

par Paul A. BASTENIE, membre titulaire.     

Chez des sujets euthyroïdiens, porteurs d’anticorps antithyroïde, l’étude systématique des taux sériques de thyroxine et de TSH (hormone hypophysaire thyréotrope), à l'état de base et après administration de TRH (hormone hypothalamique de libération de TSH), permet de saisir les stades de début de la thyroïdite auto-immunitaire asymptomatique. On peut y détecter une réduction marquée du contenu de la glande in iode stable. Par ailleurs, la diminution des lymphocytes T, reconnue antérieurement, est liée à une baisse des lymphocytes T suppresseurs. Le déclenchement du processus résulte probablement du concours des deux facteurs : anomalie du métabolisme de l’iode et altération acquise de l’appareil immunitaire.

SUMMARY

0n apparently normal subjects, affected with asymptomatic thyroiditis, systematic estimation of serum levels of thyroxine and TSH, in basal condition and after TRH perfusion, makes it possible to detect the initial stages of this process. Their main characteristics are a reduction of the intrathyroid iodine store and a drop in the number of the suppressor T lymphocytes. It is suggested that asymptomatic thyroiditis is triggered off by the concurrence of these two factors.