Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport de la Commission chargée d'examiner les inconvénients résultant de l'emploi, en thérapeutique, de composés dinitrés.

Dans sa séance du 31 octobre 1959, l’Académie a chargé une Commission composée de MM. C. Heymans, J. La Barre, G. Leplat, L. Coppez, J. François et A. Simonart, d’examiner le problème des diverses conséquences de l’application au traitement de l’obésité, de la thérapeutique à base de composés dinitrés.

              Des décès et des intoxications hépatiques ont été relevés à la suite de ce traitement. D’autre part, les oculistes signalent l’apparition immédiate ou médiate d’opacification progressive des cristallins.

            Les premières mesures de protection contre l’usage de cette drogue ont consisté en l’obligation d’une délivrance sous ordonnance. Il semble aux Membres de la Commission, vu les cas de plus en plus nombreux d’accidents observés, qu’il serait opportun d’envisager l’interdiction de prescrire ce médicament.

            La Commission estime donc opportun que l’Académie de Médecine alerte le Ministère de la Santé publique sur le danger que présente l’usage des composés dinitrés pour la santé.

            L’Académie approuve à l’unanimité le rapport qui lui est proposé.

            Séance du 30 janvier 1960.