Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé Alain Hendlisz

(Ont pris part à la discussion : le Dr J. Vanatoru et le Pr B. Dan).

TRAITEMENT MÉDICAL DES NÉOPLASIES COLIQUES ET RECTALES

par Alain HENDLISZ (Chef de la Clinique d’Oncologie Digestive - Institut Jules Bordet), invité.                 

Le cancer colorectal reste un des grands tueurs de notre époque avec environ 340.000 nouveaux cas et 150.000 décès par an dans l’union européenne.

La prise en charge de cette maladie a connu pendant les quinze dernières années de véritables avancées mais aussi de nombreux blocages. Ces derniers se sont accentués ces dernières années amenant une véritable stagnation des taux de guérison en situation non métastatique et un fort ralentissement des progrès en situation non métastatique malgré l’introduction de nouveaux médicaments innovants.

Ces déficits grandissants doivent faire remettre en question les stratégies de développement des traitements. A un moment où la science médicale met en évidence l’hétérogénéité tumorale et l’évolution dynamique multiclonale des cancers solides sous la pression sélective des traitements, il semble en effet de plus en plus probable que des stratégies non personnalisées proposant le même traitement pour tous soient vouées à l’échec.

Les approches du futur mêleront probablement l’identification de cibles moléculaires spécifiques au sein de chaque tumeur, la définition du statut immunologique et physique de chaque patient et l’identification précoce de résistances au sein de la population polyclonale tumorale.

Les outils permettant ces approches sont disponibles actuellement en routine tant sur le plan de la recherche fondamentale et translationnelle que de l’imagerie : séquençage du génome tumoral à haut débit pour identification des mutations spécifiques tumorales, identification qualitative et quantitative des séquences de DNA correspondant à ces mutations dans le DNA circulant accessibles par simple prise de sang, identification des zones de résistance aux traitement par imagerie métabolique, …  

On peut espérer que l’utilisation raisonnée de ces nouveaux outils permettent à court terme de modifier profondément l’utilisation des moyens thérapeutiques existants et facilitent la découverte de thérapeutiques innovantes.