Académie royale de Médecine de Belgique

|

24 sept. 2015: J. Frühling et J. Créplet. La saga du numerus clausus en Belgique.

Retour aux fondamentaux de la pratique de la recherche et de l'enseignement de la médecine.


Jeudi 24/09/2015 – 18h00


Des étudiants reconnus capables de pratiquer la médecine mais privés de la moindre chance d’exercer leur métier ! Pourquoi tant d’aberration ? Les conférenciers s’inquiètent de la transformation d’un problème qui exige un pilotage pragmatique et nuancé en un pugilat d’idéologies surannées. Pénurie ou pléthore ? Justice ou injustice dans l’accès à la profession ? Influence déterminante ou non du nombre de médecins futurs et actuels sur la qualité de la formation médicale et donc, de la médecine, sur les coûts de l’enseignement et sur la viabilité financière de l’assurance-maladie ? Trop de non-dits perturbent les décisions pendant que des changements technologiques et culturels bouleversent les besoins en force de travail pour la recherche, l’enseignement et la pratique. Cette mutation rend la liberté totale et le contingentement inflexible aussi illusoires l’une que l’autre. Les deux conférenciers présenteront tour à tour leur point de vue et concluront ensemble. Du temps est prévu pour les questions.

Participation gratuite mais inscription obligatoire sur le site de l'Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique