Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport de la Commission chargée d'examiner le mémoire manuscrit présenté par M. I. Turkovic, de Louvain, sous le titre :"Etude de quelques glucosides du Strophantus Intermedius Pax"

La Commission était composée de MM. N. Wattiez et A. Castille, rapporteur.

            Dans l’introduction de son travail, M. Turkovic précise que les graines sur lesquelles a porté l’étude appartiennent, de façon bien établie, à l’espèce Intermedius Pax, espèce identique à celle qui a fourni à M. Wattiez l’occasion d’isoler récemment un glucoside cardiotonique.

            Le matériel d’étude provient de la récolte réalisée en 1948 par la mission scientifique dirigée par le Prof. Bacq et à laquelle la Section d’étude des plantes médicinales du Centre colonial de coordination des recherches chimiques avait confié le soin de fournir aux laboratoires de recherches des échantillons bien identifiés et recueillis dans des conditions de choix.

            L’auteur insiste sur le choix et l’application des méthodes d’extraction et d’analyse : des confusions et des erreurs se glissent très aisément dans ce domaine où les manipulations sont particulièrement délicates et les substances assez fragiles ; les spécialistes de la question savent combien sont laborieuses la séparation et la purification des divers glucosides présents dans le même organe et combien elles exigent de soins, de patience et de discernement.

            L’auteur a donc été amené dans une première partie à faire la critique des méthodes utilisées, à discuter la précision des résultats et finalement à décrire les différents glucosides et leurs produits dérivés.

            La partie expérimentale, qui fait suite à cet intéressant exposé, décrit par le détail toutes les manipulations effectuées.

            Enfin les résultats d’analyse, permettant de déterminer les formules des substances isolées, sont groupées dans une troisième partie avec les réactions d’identification particulières ; cette disposition permet une comparaison rapide et très aisée des résultats acquis avec les données fournies par d’autres auteurs pour la même espèce ou pour des espèces différentes, voire même pour des glucosides du même type, mais isolés de plantes totalement différentes.

            Ce travail fondamental a été mené de façon très méthodique ; réalisé avec une connaissance parfaite du sujet et une technique sûre et précise. Il a permis à son auteur d’apporter une contribution intéressante au chapitre des glucosides cardiotoniques connus.

            Les conclusions qui résument le travail permettent d’en apprécier les résultats : M. Turkovic, en isolant l’Intermédioside et le Panstroside des graines de Strophantus intermedius, a confirmé les recherches précédentes de Reichstein et de ses collaborateurs.

            Il a de plus extrait une petite quantité d’une substance qui paraît bien être un nouveau constituant glucosidique identique au composé n°800 des auteurs suisses.

            M. Turkovic annonce pour une publication ultérieure l’étude complète des autres glucosides solubles dans l’alcool et dans l’eau isolés déjà des mêmes graines. Nous souhaitons que l’auteur fasse part à l’Académie des résultats de cette nouvelle étude.

            En conclusion de notre rapport, nous proposons à la Compagnie d’adresser des remerciements à l’auteur et de publier son travail dans le Bulletin.

            Ces conclusions sont adoptées.

            Séance du 27 septembre 1952.