Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Véronique del Marmol, membre associé

 

LE MÉLANOME, UNE TUMEUR PIGMENTÉE, QUI SE PRÉVIENT ET SE CIBLE

par Véronique del MARMOL (ULB), membre associé.                

Le mélanocyte, originaire de la crête neurale, est la cellule à l’origine de la synthèse des mélanines Elle sera aussi celle qui sera lors de sa transformation néoplasique à l’origine du mélanome, un des cancers le plus redouté à traiter s’il n’est pas dépisté à temps. Les facteurs de risque de cette tumeur sont génétiques ou environnementaux et les ultraviolets sont le facteur environnemental le plus important.

Ces dernières années certaines mutations dans les voie des MAP kinases -dont la mutation BRAF V 600 -ont permis de développer de nouvelles voies thérapeutiques ciblant la tumeur en fonction de la mutation présente.  Différentes thérapeutiques ont donc été développées qui ont permis une perspective de survie complètement modifiée pour les patients souffrant de stade IV de la tumeur si celle-ci présente la mutation concernée.

Le mélanome présente des particularités immunologiques particulières qui ont fait de cette tumeur la cible de multiples développement thérapeutiques. Ces dernières années, il a été mis en évidence que l’on peut moduler l’activité des récepteurs ou des ligands des cellules effectrices T et NK par des anticorps (anti CTLA4- anti PD1) agissant au niveau de deux récepteurs qui sont joue un rôle de tolérance immunitaire.  La découverte de ces traitements est une révolution dans la thérapeutique du mélanome mais également d’autres cancers car elle a modifié la survie à long terme des patients bénéficiant de la réponse thérapeutique.

(Ont pris part à la discussion : MM. les Prs J.E. Dumont et R. Vanwijck).