Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé George Hennen

(Séance du 25 janvier 1986)

PHYSIOLOGIE DE L’HORMONE DE CROISSANCE AU COURS DE LA GROSSESSE ET DÉCOUVERTE D’UNE HORMONE DE CROISSANCE PLACENTAIRE HUMAINE

par George HENNEN (Institut de Pathologie de l’Université de Liège – Sart Tilman), invité.   

Des anticorps monoclonaux anti-hGH ont été générés et sélectionnés dans le but d’étudier la physiologie de la GH pendant la grossesse.  Les dosages immunlogiques ont détecté, dans le sang maternel, une substance antigéniquement apparentée mais non identique à la GH hypophysaire.  Cette substance a été extraite et partiellement purifiée du placenta à terme.  Il s’agit d’un variant de la GH existant sous deux formes de poids moléculaire 22 et 25K et s’exprimant comme un puissant agoniste au niveau des récepteurs hépatiques de GH.  Cette hormone de croissance placentaire semble être la protéine d’expression du gène-V, silencieux au niveau hypophysaire. Par ailleurs, il est démontré que l’hypophyse ne sécrète ses propres variants de GH que pendant la première moitié de la grossesse, après quoi seule la sécrétion de la GH placentaire devient significative et cela jusqu’au terme. La signification physiopathologique de cette sécrétion placentaire de GH est discutée.                                                        

SUMMARY

Monoclonal antibodies specific to pituitary GH have been selected and involved in radioimmunoassays to study GH physiology during pregnancy.  A new antigen, related to pituitary GH has thus been identified.  This new GH variant has been fully characterized.  It exits as two forms of molecular weight 22 and 25K and it exerts a high activity at the GH-liver receptor level. Pituitary GH has been shown to be secreted in significant amounts no longer than week 20 of pregnancy.  Thereafter, placental GH secretion is taking over until term.  The physiopathological significance of placental growth hormone is discussed.