Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Jacques Brotchi et collaborateurs

(Séance du 30 avril 1988)  

LE TRAITEMENT DES ANÉVRISMES ARTÉRIELS INTRACRANIENS. CHIRURGIE PRÉCOCE OU RETARDÉE ?              

par Jacques BROTCHI (Service de Neurochirugie de l’Hôpital Erasme – ULB), invité, J. NOTERMAN et J. D'HAENS, coll. 

Sur les 158 anévrismes opérés dans le service, 94 furent reçus endéans les trois premiers jours : 42 à J0, 27 à J1, 12 à J2 et 13 à J3.

Notre organisation permettant de pratiquer ce type d’intervention 7 jours sur 7, seuls des critères médicaux furent pris en considération pour fixer la date de l’opération.  Celle-ci ne fut possible endéans les trois premiers jours que 43 fois = 5 à J0, 13 à J1, 10 à J2 et 15 à 13.  Un spasme angiographique ou un grade élevé nous ont amenés à retarder notre acte chirurgical.  Nous n’avons traité durant les trois premiers jours que des patients de grade I ou II sans spasme angiographique et ceux qui étaient porteurs d’un hématome intracranien, quel que fut leur grade.

Les résultats sont caractérisés par une morbidité très faible (2 cas = 4,5 %) mais au prix d’une mortalité relativement élevée (12 malades = 28 %), ce qui n’est pas étonnant quand on sait que sur les 12 cas, 6 étaient en grades IV et V, porteurs d’un anévrisme sylvien avec hématome intracérébral.  Il y a 25 excellents résultats (58 %) alors que l’on en observe 73 (63 %) sur les 115 cas opérés à des stades plus tardifs pour lesquels la mortalité n’est que de 5 % (6 cas), la nature ayant évidemment supprimé bon nombre de mauvais cas.  La faible morbidité post-opératoire plaide contre la notion généralement établie de vasospasme post-opératoire élevé en cas d’intervention précoce.  Nos résultats confirment les opinions nouvelles actuellement émises au sujet de l’intérêt de l’intervention rapide, suivant certaines conditions, dans le cas des anévrismes artériels intracraniens.

SUMMARY

SURGICAL TREATMENT OF INTRACRANIAL ARTERIAL ANEURYSMS. 

SURGICAL TREATMENT OF INTRACRANIAL ARTERIAL ANEURYSMS.  EARLY OR DELAYED SURGERY  ?

Among the 158 operated intracranial aneurysms, 94 entered our department during the first three days after hemorrhage.  As we are able to perform neuroradiological investigations such a aneurysmal operations seven days a week, clinical criteria have been retained only to select the 43 cases which have been operated during the 72 hours.  Or results are in agreement with those of the literature.  We recommend to operate as soon as possible grade I and II without vasospasm so as others grades with an intracranial haematoma.

On the other hand, we prefer to wait one week or more before surgery in case of grade III, IV or V if there is any angiographic vasospasm.