Académie royale de Médecine de Belgique

|

Décès Pr Albert Trillat, membre honoraire étranger

(Séance du 30 avril 1988)   

Décès du Professeur Albert TRILLAT, membre honoraire étranger

par le Secrétaire perpétuel, Professeur Albert de SCOVILLE. 

Le Professeur Albert Trillat, un des membres étrangers des plus distingués, titulaire de la chaire de Clinique chirurgicale orthopédique à l'Hôpital Édouard Herriot, de la Faculté de Médecine de Lyon, vient de disparaître.

La carrière du Professeur Trillat fut des plus brillantes et absolument déterminante dans le cours de l'évolution de la chirurgie orthopédique, à laquelle il avait consacré toutes ses activités.

C'est particulièrement dans le diagnostic et le traitement des affections du genou que le Professeur Trillat s'était créé une réputation toute spéciale : par ses innovations et son enseignement, il avait en effet joué un rôle majeur en ce secteur de la pathologie ostéo-articulaire.

La presse française le considérait comme le pionnier d'une nouvelle génération de chirurgiens orthopédiques, notamment en sa qualité de promoteur de la "no touch technique" en France, ce qui lui avait permis d'améliorer considérablement les résultats de ses interventions intra-articulaires, particulièrement celles du genou.

Par ailleurs, il a toujours consacré une bonne partie de son temps à la formation de nos jeunes chirurgiens belges.

Albert Trillat avait été élu correspondant étranger de notre Compagnie en mai 1970, et promu membre honoraire étranger le 31 mai 1980.

Il était membre, entre autres, de la Société de Chirurgie de Lyon, de l'Association française de Chirurgie, de la Société belge d'Orthopédie, de l'Académie de Chirurgie de Paris.

Par ailleurs, le Professeur Albert Trillat fut u grand serviteur de la France non seulement par ses activités hospitalières et universitaires, mais également au plan de ses activités de citoyen, et ce au titre militaire. Il fut en effet chef d'une équipe chirurgicale mobile d'un groupe d'armées en 1939-40, puis il fit la campagne d'Alsace en 1944, la campagne d'Allemagne également, ainsi que par après, la campagne d'Indochine.

Si ces distinctions académiques sont particulièrement nombreuses, les distinctions qu'il s'était vu attribuer pour ses actions militaires ne le sont pas moins : titulaire de la Croix de Guerre 1945 pour l'Indochine avec une citation, Officier de la Légion d'Honneur et Commandeur dans l'Ordre national du mérite.

C'est un collègue chirurgien de grande classe et un confrère académicien de qualité qui nous a quittés.