Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport de la Commission chargée d'étudier le mémoire présenté par M. Betz

Les rapporteurs étaient : MM. E. Renaux, J. Firket et A. Claude.

            Le principal mérite du mémoire de M. Betz paraît être d’attirer l’attention sur les modifications immuno-génétiques des tissus tumoraux comparés aux tissus dont ils dérivent. M. Betz a eu la chance de découvrir une souche de sarcome spontané qui semble particulièrement favorable à la poursuite de telles recherches. Il a eu le mérite d’étudier en détail le comportement de cette tumeur et de voir quel peut être l’intérêt de telles recherches pour les études de cancérologie.

            Des études immuno-génétiques des tumeurs sont actuellement poursuivies dans plusieurs grands laboratoires étrangers de cancérologie et ceci indique bien l’importance de ces phénomènes pour les recherches fondamentales de cancérologie.

            M. Betz a pu tirer déjà des conclusions intéressantes dans ce domaine par l’étude de la tumeur qui a fait l’objet de son travail. De même, il a abordé le problème de la modification des propriétés immunologiques des tumeurs au cours de la transplantations successives chez des animaux appartenant à la même race que celle où la tumeur a pris naissance, chez des animaux de races différentes ou chez des hybrides. Enfin, M. Betz a réalisé également des observations intéressantes sur les réactions immunologiques de l’hôte et sur les facteurs susceptibles de modifier ces réactions.

            Le mémoire déposé par M. Betz fait le point sur les premiers travaux réalisés avec cette souche tumorale particulière. Il montre le nombre de sujets différents qui peuvent être abordés par l’étude d’un matériel expérimental favorable. Il laisse entrevoir également la possibilité de poursuivre de travaux qui, dans l’avenir, pourraient donner lieu à des développements intéressants.

            Pour ces différentes raisons, la Commission se déclare favorable à la publication du mémoire de M. Betz dans les Recueils académiques. Elle propose d’inscrire le nom de l’auteur parmi les candidats à une place de Correspondants.

            Ce rapport est approuvé à l’unanimité.

            Séance du 28 juin 1958.