Académie royale de Médecine de Belgique

|

Motion votée de ne plus imposer l'étude du latin pour la préparation aux études de médecine.

La Koninklijke Vlaamse Academie voor Geneeskunde communique le texte d’une motion qui a été votée dans son assemblée du samedi 21 décembre 1957. Voici la traduction de cette motion :

            Après avoir à nouveau pris connaissance de l’intention de M. le Ministre de l’Instruction publique, de ne plus imposer l’étude du latin pour la préparation aux études de médecine ;

            Préoccupés du maintien du niveau actuel des humanités et des études de médecine ;

            Déplore qu’elle n’ait pas été consultée à cet égard ;

            Demande que le texte du projet de loi sur la question lui soit communiqué afin d’être soumis à l’examen d’une Commission spécialement constituée à cet effet ;

            Se réfère à la réponse donnée par M. le Ministre de l’Instruction publique, en date du 14 décembre 1956, à une motion similaire de l’Académie et par laquelle il confirmait « qu’il n’entrait pas dans ses intentions d’exempter de la connaissance du latin les étudiants qui se destinent à l’étude de la médecine.

            M. le Président. – Désirez-vous prendre simplement acte de motion votée par la « Koninklijke Vlaamse Academie voor Geneeskunde » ou souhaitez-vous que notre Compagnie s’occupe aussi de ce problème ?

            M. E. Renaux. – Il me paraît que la Compagnie a pour devoir de s’occuper de cette motion et de procéder ensuite à un vote. (Assentiment.)

            M. le Président. – Puisque vous vous ralliez à l’opinion exprimée par M. Renaux, nous mettrons la question à l’ordre du jour d’une prochaine séance.

            Séance du 25 janvier 1958.