Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Dominique Belpomme

(Séance du 25 octobre 2014)

L’effet cancÉrigÈne des pesticides

par Dominique BELPOMME (Université Paris – Descartes V), invité.  

Dans un précédent travail présenté le 19 mars 2005 en séance publique à l’Académie, nous avons montré que la genèse de très nombreux cancer pouvait être causée par la dégradation physicochimique de notre environnement. Depuis, grâce à de nouvelles recherches, nous avons pu préciser la fraction des cancers attribuable à l’environnement : celle-ci est de l’ordre de 70-75 %. Utilisés à grande échelle, les pesticides font partie de la pollution chimique. Pour nombre d’entre eux, en particulier pour ceux ayant une structure chimique organochlorée, leur rôle Cancérigène, Mutagène et/ou Reprotoxique (CMR) a pu être démontré. C’est le cas de la Chlordécone, utilisée larga manu en Martinique et Guadeloupe (Antilles Françaises), où nous avons pu montrer qu’elle était, avec d’autres pesticides,  la cause de l’augmentation d’incidence des cancers de la prostate. Faisant suite aux conférences effectuées en 2013 à Gembloux dans le cadre de la Chaire Francqui, il sera fait état de nos recherches actuelles visant à préciser le rôle des pesticides dans la genèse non seulement des cancers de la prostate, mais aussi dans celle des cancers du sein, du colon-rectum et des leucémies et lymphomes. A la génétique, doit en effet être désormais associée l’épigénétique qui constitue le fondement moléculaire de la théorie environnementale des cancers que nous proposons.