Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Yves Grosgogeat, correspondant étranger

(Séance du 26 octobre 1991)

PLACE DU FORAMEN OVALE PERMÉABLE DANS L'ÉTIOLOGIE DES EMBOLIES CÉRÉBRALES

par Yves Grosgogeat, correspondant étranger et coll. (Service de Neurologie de l'Hôpital de la Salpêtrière à Paris - Professeur J.-C.Gautier)

 

Le foramen ovale perméable est fréquent, anatomiquement constaté chez 25 à 35% des sujets normaux. Il réalise un shunt inter-auriculaire droit-gauche accentué par les manoeuvres provocatrices et susceptible de favoriser les embolies systémiques paradoxales.

Grâce à l'échocardiographie, nous avons colligé vingt-neuf observations de sujets jeunes atteints d'embolies cérébrales associées à un foramen ovale perméable et chez lesquels aucune autre étiologie n'a pu être retenue.

Un tel mécanisme doit être particulièrement suspecté devant un accident cérébral apparu à l'occasion d'un effort réalisant une manoeuvre de Valsalva ou lors d'une phlébite ou de circonstances favorisant les thromboses veineuses.

Plus récemment, la voie trans-oesophagienne avec contraste a encore amélioré la sensibilité et la spécificité de l'examen ultra-sonore.

La mise en évidence de cette anomalie intracardiaque au décours d'un accident vasculaire cérébral conduit à envisager un traitement dont l'évaluation reste à entreprendre.